Reference : La motivation du départ en échange pour développer les compétences des étudiants en tandem
Scientific Presentations in Universities or Research Centers : Scientific presentation in universities or research centers
Arts & humanities : Languages & linguistics
Multilingualism and Intercultural Studies
http://hdl.handle.net/10993/42312
La motivation du départ en échange pour développer les compétences des étudiants en tandem
French
Lejot, Eve mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
Molostoff, Leslie mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
23-Nov-2018
21
International
26e congrès RANACLES
22-24 novembre 2018
Strasbourg
France
[en] La motivation du départ en échange pour développer
les compétences des étudiants en tandem :
un parcours d’accompagnement linguistique et interculturel sur
Moodle !
Présentation de dispositif d’enseignement-apprentissage
LEJOT Eve, MOLOSTOFF Leslie
Université du Luxembourg, Unité de recherche IPSE (Identités. Politiques, Sociétés, Espaces)
KH
Les Centres de Langues des 6 universités de la Grande Région (région territoriale
transfrontalière entre la France, la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne) travaillent ensemble à
la création d’un parcours pédagogique en ligne d’apprentissage du français et de l’allemand dans le
cadre d’un projet Erasmus+ (2017-2019).
L’objectif de la mise en place d’un cours en ligne est de guider les étudiants dans la
préparation de leur échange universitaire dans l’une des 6 universités et ainsi de les inciter à se
poser les bonnes questions en amont de leur départ. Le dispositif permet de développer leurs
compétences linguistiques et interculturelles.
Le constat d’un manque certain de coopération entre les Centres de Langues de la Grande
Région est à l’origine de ce projet transfrontalier. De plus, dans la plupart des universités du
consortium, un échange est obligatoire dans le parcours universitaire. Une étude préliminaire a
mis au jour le manque de préparation des étudiants à ce semestre passé à l’étranger et également
de mise à profit culturelle et linguistique de cet échange. D’autre part, les réponses à des
questionnaires de cette étude envoyés aux étudiants ont révélé que ces derniers accordaient un
grand intérêt aux cours de langues et s’y engageaient de manière volontaire.
L’enjeu du projet, et donc du cours en ligne, via les activités pédagogiques proposées, est de
rendre les étudiants plus autonomes et de les confronter, avant même leur départ, aux différences
administratives, culturelles ou encore linguistiques qu’ils pourront observer entre leur
environnement d’origine et celui d’accueil.
Fractionné en cinq étapes thématiques (Préparation avant le départ, Préparation à l’arrivée,
Vivre sur place, Les études et Validation des études), le parcours en ligne propose aux étudiants des
activités qui leur permettront à la fois de renforcer leurs parcours linguistiques (apprentissage de
vocabulaire spécifique, lecture de documents authentiques, visionnage de vidéos, rédaction de
textes, etc.), et leurs compétences interculturelles (qu’est-ce qu’un bail ?, comment trouver un
logement sur place ?, comment fonctionne l’université d’accueil ?, la notation, la gastronomie
95
locale, etc.). Afin de rendre la progression plus fluide, les étapes sont elles-mêmes divisées en trois
parties. Toutes les parties contiennent au minimum un bloc d’activités au sein duquel les étudiants
trouveront un document authentique et didactisé, des questions de compréhension de ce
document, un exercice d’appropriation des nouvelles informations culturelles et/ou linguistiques
et enfin, une tâche à effectuer (écrire un mail au secrétariat de l’université d’accueil, témoigner sur
un sujet, etc.). Les informations communiquées via les activités correspondent au plus près aux
attentes des étudiants avec six versions du cours proposées : une version par université.
D’un point de vue technique, le cours est proposé en ligne, sur la plateforme Moodle. Ainsi,
tous les étudiants participant au cours, malgré leur éloignement physique, partagent un même
espace de travail en ligne. L’ensemble des activités se réalise individuellement et en autonomie,
néanmoins, un espace collaboratif est mis à la disposition des étudiants sur le mode du tandem.
L’objectif de notre projet étant de préparer culturellement et linguistiquement les étudiants
en futur échange à vivre et étudier dans leur nouvelle ville/université d’accueil, intégrer des
échanges réguliers avec un étudiant de la langue cible, voire de l’université d’accueil, apportera un
gain en autonomie aux étudiants, une métaréflexion sur leur propre culture sociale et universitaire
et des informations cruciales sur leur futur nouvel environnement. La pédagogie tandem en ligne
rencontre ces dernières années un vif succès dans le contexte universitaire, comme le montrent,
entre autres, le projet eTandem sino-francophone (Wang-Szilas, 2017) et le projet franco-brésilien
Télétandem (Santos, 2012).
Les résultats des recherches dans le domaine sociocognitif montrent que « l’espace protégé
et encourageant du tandem » déclenche de nouveaux réflexes d’apprentissage (Eschenauer, 2013.
p. 96). Travailler en tandem permet à deux étudiants de gérer un projet commun, de gagner de
l’autonomie par la mise en place de ce projet, de se décentrer, de gagner en empathie et de mener
une réflexion sur les moyens méthodologiques de mise en place pour l’organisation du travail
(Eschenauer, 2013).
Ainsi, les activités de la plateforme ont été conçues dans l’idée que les étudiants
s’accompagnent mutuellement dans le développement de leurs compétences linguistiques et
interculturelles. Au sein de notre parcours en ligne, le rôle du tandem est, tout d’abord, de
permettre à l’étudiant d’avoir un soutien dans sa ville d’accueil, une personne-ressource apte à
répondre à la majorité des questions liées à son installation dans la nouvelle ville. L’étudiant
ressource devra opérer, comme mentionné plus haut, un travail de décentration dans la mesure où
il devra apprendre à prendre du recul sur sa propre culture afin de pouvoir en parler avec son
partenaire. Le partenaire, lui, développera son sens de l’empathie dans la mesure où il devra se
montrer prêt à recevoir des informations pouvant différer des modèles culturels qui lui sont
connus et familiers.
Dans une autre mesure, une des stratégies spécifiques au tandem est de « proposer ou faire
des corrections » (Lewis et Stickler, 2007, p.14). Cette stratégie de correction entre pairs est
notamment applicable dans des activités de production écrite. Grâce à la relecture entre pairs, les
étudiants ont plus tendance à retravailler leur production lorsqu’ils reçoivent des retours de pairs
(Carifio, Jackson et Dagostino, 2001). Dans le cadre du projet, lorsqu’une tâche de production écrite
est demandée, l’étudiant peut faire appel à son partenaire pour une relecture et des feedbacks
avant de soumettre son travail en ligne. Ainsi, tous les étudiants ont donc un rôle à la fois de
collaborateur et de co-évaluateur.
Ils travaillent ensemble dans les trois situations suivantes :
96

relecture de documents : dans le cadre de la réalisation d’une tâche individuelle de production,
l’étudiant est fortement encouragé à faire appel à son partenaire pour une relecture de son
travail avant soumission de ce dernier pour évaluation. Le partenaire apportera des feedbacks à
l’étudiant afin d’améliorer cette production.

échange de conseils : comme mentionné plus haut, les étudiants sont, tout au long du travail sur
la plateforme, des ressources les uns pour les autres. Chaque étudiant est un soutien, une
personne-ressource pour son partenaire, apte à répondre (ou à chercher la réponse) à la
majorité des questions liées à son installation dans la nouvelle ville.

collaboration : tout au long du scénario, en plus des tâches à réaliser individuellement, il est
demandé aux tandems de travailler en étroite collaboration sur des présentations communes à
réaliser dans les deux langues et visant à approfondir encore une fois les connaissances
linguistiques et culturelles respectives de la paire d’étudiants sur leur ville/université d’accueil.
L’enjeu de l’intégration de la fonction tandem dans notre cours en ligne est de tester à la fois
le principe de l’eTandem et la réalisation de tâches autour du Français sur Objectif Universitaire.
Du fait de la collaboration de 6 universités représentant 4 pays, la relation avec un pair semble la
source la plus fiable et précise pour la collecte d’informations et l’autoformation de l’étudiant en
futur échange dans une de ces 6 universités. La complexité résulte dans la mise en place de cette
fonction tandem et dans l’évaluation des compétences qu’elle permettra aux étudiants de
réellement développer. Enfin, sert-elle vraiment l’autonomisation de l’étudiant ?
Si on distingue l’autonomie de l’indépendance (l’indépendance comme capacité à gérer des
situations tout seul et l’autonomie comme la capacité à faire ses choix, à décider par soi-même de
nos besoins de ce qui est bon pour nous), la plateforme permet de développer les deux à la fois
pour les étudiants.
Les 5 étapes thématiques du Moodle permettent de développer leur indépendance, de les
outiller pour qu’ils puissent se débrouiller pendant ce semestre avec la langue, la culture
universitaire et nationale du pays d’accueil.
Le travail en tandem va permettre à l’étudiant de s’émanciper du programme préconstruit
pour choisir par lui-même ce qu’il veut savoir, ce qui l’intéresse, etc. et utiliser son tandem pour
trouver les moyens d’accéder aux informations et compétences dont il peut avoir besoin pour
rendre effective cette autonomie.
La difficulté est de trouver ici un juste guidage du tandem : suffisamment cadrant pour le
faire démarrer et lui servir d’étayage, et suffisamment lâche pour laisser le binôme s’en émanciper.
L’objectif est d’« outiller » les étudiants au mieux pour acquérir le niveau suivant à leur
niveau de langue actuelle (par exemple progresser de B1 à B2). Nous avons ainsi conçu pour notre
scénario un ensemble de tâches à réaliser en tandem orientées autour de la vie culturelle et
universitaire que les étudiants devront réaliser ensemble à distance, mais également en présentiel
lors de deux sessions qui encadrent leur départ (une en amont et l’autre en aval).
La mise en place de notre projet suit la logique du schéma d’ingénierie pédagogique ADDIE,
utilisé notamment par J. Wang-Szilas (2017) dans le cadre de son projet eTandem sinofrancophone.
Ainsi notre projet suit les étapes suivantes : Évaluation (étude préliminaire), Analyse
(détermination des besoins des étudiants), Design (détermination du squelette et des principes du
cours en ligne), Développement (mise en place des activités du parcours en ligne),
Implémentation (phase test/pilote auprès d’étudiants testeurs), Évaluation (collecte de feedbacks
97
de la part des étudiants), Analyse (des feedbacks et réalisation d’un critical report), Design
(redesign du cours en ligne en prenant en compte les retours des étudiants testeurs),
Développement, Implémentation (phase de lancement).
Dans notre communication, nous allons présenter notre dispositif, les tâches à réaliser en
tandem et les premiers retours des étudiants sur ces tâches. Nous allons analyser les
questionnaires de feedbacks des étudiants. Les questionnaires leur permettront à la fois de
mettre en avant ce qu’ils ont apprécié, ce qu’ils ont appris culturellement et
linguistiquement, mais également de proposer des pistes d’amélioration pour rendre le
parcours plus attractif et surtout le plus adapté possible au public visé.
Nous allons également faire un point concret sur la mise en pratique (forum, relecture,
workshop etc.) du rôle de co-évaluateur et de collaborateur de réalisation de tâches au sein
de notre parcours pédagogique sur Moodle.
KH
RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Carifio, J., Jackson, I. et Dagostino, L. (2001). Effects of Diagnostic and Prescriptive Comments on
the Revising Behaviors of Community College Students. Community College Journal of Research and
Practice, 25(2), 109-122.
Eschenauer, J. (2013). Apprendre une langue en tandem. Réinterprétation des tandems à la lumière
d’une approche sociocognitive. Langages, 192(4), 87-99. doi: 10.3917/lang.192.0087
Lewis, T. et Stickler, U. (2007). Les stratégies collaboratives d’apprentissage lors d’un échange en
tandem via Internet. Lidil, 36, 163-188.
Santos, L. (2012). Projet Télétandem Brésil, trois années d’échanges franco-brésiliens en ligne : le
point de vue des étudiants français. Alsic, 15(2). Repéré à http://journals.openedition.org/alsic/2530
Wang-Szilas, J. (2017). Les enjeux de l’intégration de l’eTandem en didactique des langues-cultures
étrangères : interactions entre apprenants et dynamique institutionnelle dans un dispositif
universitaire sino-francophone. Adjectif.net. Repéré à
http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article436
IPSE
European Commission - EC
Language Center Greater Region
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/10993/42312

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Présentation Ranacles 2018.pdfPublisher postprint1.92 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.