Reference : Migration Internationale au Luxembourg: Système d'observation permanente des migratio...
Reports : External report
Law, criminology & political science : European & international law
Migration and Inclusive Societies
http://hdl.handle.net/10993/48504
Migration Internationale au Luxembourg: Système d'observation permanente des migrations OCDE
French
Sommarribas, Adolfo mailto [University of Luxembourg > Faculty of Humanities, Education and Social Sciences (FHSE) > Department of Geography and Spatial Planning (DGEO) >]
Nienaber, Birte mailto [University of Luxembourg > Faculty of Humanities, Education and Social Sciences (FHSE) > Department of Geography and Spatial Planning (DGEO) >]
31-Oct-2021
2021
Office national de l'accueil
111
Luxembourg
Luxembourg
[en] migration ; asylum ; integration
[fr] Le Luxembourg reste un pays attractif à l’immigration. Entre 2019 et 2020 la population luxembourgeoise a continué à augmenter principalement en raison de l’immigration nette, passant de 626.108 à 634.730 habitants (+1,4%), mais d’une manière plus discrète que les années précédentes. La part luxembourgeoise représente 52,8% de la population et les ressortissants étrangers 47,2%.
La pandémie a dominé la politique en matière d’immigration et asile pendant l’année 2020 et 2021. Ces politiques ont impacté tous les secteurs au Luxembourg y compris les volets de l’immigration et de l’asile.
La fermeture des frontières extérieures de l’Union Européenne, la réintroduction temporaire des
contrôles aux frontières internes de l’espace Schengen (décrétées par l’Allemagne, la Belgique et la France) et la perturbation du trafic aérien international ont affecté les mouvements migratoires vers et au départ du Luxembourg.
La limitation des mouvements des ressortissants pays tiers (RPT) s’est compliquée suite à la déclaration de l’état de crise entre le 18 mars et le 13 mai 2020 et la fermeture des services d’immigration et asile.
Néanmoins, afin d’éviter qu’ils ne tombent dans une situation irrégulière, les autorités luxembourgeoises ont étendu la durée de validité des titres et cartes de séjour et des visas de manière automatique. De même, le traitement des dossiers et la prise de décision par la Direction de l’immigration se sont poursuivis sans interruption. L’interdiction d’entrée des RPT (avec des exceptions pour certaines catégories) a été maintenue jusqu’au 30 juin 2021.
Une baisse significative du nombre de titres de séjour délivrés, de demandes d'autorisation temporaire de séjour et de visas de court séjour a été constatée, ainsi qu’une diminution de presque 50% des demandes de protection internationale. Le regroupement familial est resté le principal type de titre de séjour en 2020.
Les limitations de mouvements ont aussi une incidence sur les transferts sous le règlement Dublin ainsi que sur les retours vers le pays d’origine.
Au cours de l’année 2020, le Luxembourg a continué à maintenir ses engagements de solidarité
internationale avec la relocalisation et la réinstallation des demandeurs de protection internationale (DPI) puisque 25 personnes (dont 16 mineurs) ont été relocalisées et 14 réinstallées.
La réception des DPI s’est poursuivie car l’Office national de l’accueil (ONA) n’a pas fermé ses guichets. Un défi majeur est constitué par les taux d’occupation élevés dans les structures d’hébergement de l’ONA. La crise du logement affecte particulièrement les bénéficiaires de protection internationale (BPI) qui peinent à trouver un logement en-dehors des structures d’accueil réservées en principe aux DPI. Dans ce contexte l’ONA a poursuivi ses efforts à inciter les communes à promouvoir la mise en place de structures d’hébergement pour DPI et/ou de possibilités d’hébergement pour BPI.
University of Luxembourg, Department of Geography and Spatial Planning
Office national de l'accueil
http://hdl.handle.net/10993/48504

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
SOPEMI 2021_Luxembourg_Final_version.pdfPublisher postprint2.72 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.