Reference : De la « guerre sanitaire » Mise en perspective de l’emploi du registre guerrier dans ...
Scientific journals : Article
Law, criminology & political science : Multidisciplinary, general & others
Security, Reliability and Trust
http://hdl.handle.net/10993/47142
De la « guerre sanitaire » Mise en perspective de l’emploi du registre guerrier dans la crise du coronavirus
French
[en] On the "sanitary war". Putting into perspective the use of the war register in the coronavirus crisis
Fouillet, Thibault mailto [University of Luxembourg > Faculty of Humanities, Education and Social Sciences (FHSE) > >]
Apr-2020
Dossier Covid 19
Fondations pour la Recherche Stratégique
Yes
National
Paris
France
[en] Strategic discourse ; Covid 19 ; Military lexicon ; Political discourse ; War on terror ; War on drugs
[en] Lors de son intervention télévisée du 16 mars 2020, le Président de la République a déclaré un état de « guerre sanitaire » devant mobiliser tous les ressorts de la nation ainsi que la population pour faire face au coronavirus, et matérialisé par le déclenchement de l’opération Résilience pour les forces armées le 25 mars 2020. Le vocabulaire guerrier est sciemment mis en avant pour insister sur la gravité de la situation et montrer que la lutte contre la maladie est la priorité de l’Etat1.
Une telle communication, reprise par d’autres dirigeants, dont le Président américain2, ne peut s’affranchir d’un parallèle avec le discours de George W. Bush prononcé à la suite des attentats du 11 septembre 2001 dans lequel il avait prononcé la guerre contre le terrorisme. Or, la postérité de ces propos, largement critiqués, conduit à s’interroger sur la pertinence de l’usage du terme de guerre pour qualifier des opérations non militaires.
http://hdl.handle.net/10993/47142

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
202013 de la guerre sanitaire.pdfPublisher postprint1.08 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.