References of "Thiltges, Sébastian 50013466"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'écopoésie d'Anise Koltz
Thiltges, Sébastian UL

in Ergal, Yves-Michel; Finck, Michèle (Eds.) Anise Koltz l'inapaisée. La poésie entre les langues (2019)

Detailed reference viewed: 18 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnimal autobiographique et poétique de l'évolution. Lecture zoopoétique de l'oeuvre de Jean Portante
Thiltges, Sébastian UL

in Glesener, Jeanne; Raus, Tonia (Eds.) Jean Portante. Le travail de l'écriture ou la mémoire à l'oeuvre (2019)

La clé de voûte du roman Mrs Haroy ou La Mémoire de la baleine (Echternach : Phi, 1993 ; rééd. Bordeaux : Le Castor Astral, 1999) est le souvenir du cadavre embaumé d’une baleine abattue au large de l’île ... [more ▼]

La clé de voûte du roman Mrs Haroy ou La Mémoire de la baleine (Echternach : Phi, 1993 ; rééd. Bordeaux : Le Castor Astral, 1999) est le souvenir du cadavre embaumé d’une baleine abattue au large de l’île de Haroy en Norvège, exposé sur un wagon ferroviaire à la gare de Luxembourg. Ce spectacle représente non seulement une expérience fondatrice pour le narrateur, mais tisse un réseau métaphorique reliant l’écrivain, l’étranger et l’animal dans leur passage de frontière et dans leur exil. L’image a été abondamment commentée et sa portée littéraire, linguistique et socioculturelle au Luxembourg fut prodigieuse . Cependant, la critique demeure étonnamment silencieuse sur la genèse de la métaphore : puisant aussi bien dans des textes scientifiques et des récits de voyages que dans des œuvres littéraires, le romancier passe outre les traditionnelles frontières génériques entre description naturaliste et imaginaire culturel. De même, si l’image poétique et poétologique du poumon a fait l’objet d’études approfondies de l’œuvre de Jean Portante, incluant les recueils de poésie L’Étrange langue (Châtelineau : Le Taillis Pré, 2002) et Le Travail du poumon (Bordeaux : Le Castor Astral, 2007), la lecture d’un chapitre de Mrs Haroy, où les millions d’années de l’évolution des cétacés sont au cœur de l’élaboration d’une poétique romanesque reliant les temporalités du récit intime, du contexte sociohistorique d’une migration et des transformations des formes de vie, permettra de porter un regard nouveau sur l’invention formelle qui sous-tend l’image. Dans le cadre des études éco- et zoocritiques (environmental et animal studies), nous souhaitons refonder le motif de la baleine, que nous ne lirons pas uniquement en tant que métaphore, nécessairement anthropocentrique et réduisant la nature au rôle de palimpseste sur lequel viennent s’écrire les histoires humaines. L’intérêt écologique du roman de Jean Portante ne réside pas simplement dans la présence de l’animal prototypique de la défense des animaux, dans les descriptions des atrocités réelles ou fictionnelles que subissent les cétacés ni dans l’identification du narrateur avec le non-humain. En effet, pour Jean-François Lyotard, l’art et la littérature sont des discours « écologiques » parce qu’ils font parler des voix mises à l’écart, et Jacques Derrida de poursuivre, dans L’Animal que donc je suis , la déconstruction des oppositions heuristiques de l’Occident à travers l’expression poétique d’une vision écocentrée de soi-même dans la communauté du vivant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailNature et modernité : réflexions théoriques suivies d’une lecture écologique de Fenn Kaß
Thiltges, Sébastian UL

in Millim, Anne-Marie; Toffoli, Ian (Eds.) Modernismen in Luxemburg: Traditionen - Variationen - Brüche (2019)

The current environmental concerns call upon a revaluation of the concept of modernity which, a century ago, has been proven to be a major cultural and aesthetic reference. Modernist writers took up new ... [more ▼]

The current environmental concerns call upon a revaluation of the concept of modernity which, a century ago, has been proven to be a major cultural and aesthetic reference. Modernist writers took up new subjects, like industry and urbanism, as an alternative to homeland literature’s depiction of earth and soil. Batty Weber depicts in Fenn Kaß (1913) the life of a defrocked priest who leaves his native countryside to become an engineer abroad. Seemingly a novel about modernity, the book also contains several descriptions of the protagonist’s relation to the natural environment, using repeatedly the metaphor of a liquid and dissolving body. By defining both interrelated concepts of nature and modernity, this paper provides an anthropological reading of texts, questioning how salient poetical motives can challenge sociological and epistemological contextualisation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (3 UL)
Peer Reviewed
See detailTrans-corporeality und material memoirs : vergleichende Lektüre zweier Krebsblogs
Thiltges, Sébastian UL

in Pavlik, Jennifer; Bendheim, Amelie (Eds.) Figurationen von Krankheiten : Chancen und Grenzen einer Ästhetisierung (2019)

La présente contribution propose d’appliquer des concepts issus de l’écoféminisme et de l’écocritique matérielle (Iovino Oppermann, 2014), en particulier les notions de « trans-corporéalité » (Alaimo ... [more ▼]

La présente contribution propose d’appliquer des concepts issus de l’écoféminisme et de l’écocritique matérielle (Iovino Oppermann, 2014), en particulier les notions de « trans-corporéalité » (Alaimo Hekman, 2008), de « mémoire matérielle » (Alaimo, 2010) et de « cyborg » (Haraway, 2008), à l’étude de l’écriture du corps malade. Le corpus est composé de deux blogs dans lesquels les auteurs abordent leur cancer : Georges Hausemer (qui décède de sa maladie durant l’été 2018) est un écrivain, traducteur et éditeur luxembourgeois, auteur de romans et de récits de voyages, qui pendant plus de deux ans relate ses séjours hospitaliers et les traitements médicaux dans « Ich und mein Tumor » (« Moi et ma tumeur »). Élodie Malanda, docteure en littérature comparée et danseuse, fait le récit de sa maladie dans « Les cellules créatives », blog qui mêle écriture intime, chorégraphies, témoignages de patients et présentations de projets artistiques. La lecture comparative de ce corpus original permet de mettre en lumière plusieurs caractéristiques de l’écriture de la maladie sous forme de blog. D’une part, elle relève les moyens poétiques et esthétiques qu’offre ce support scriptural : temporalité singulière, ordre antéchronologique, renvois intertextuels et écriture « extime » [Tisseron, 2001] à l’ère du numérique. D’autre part, elle permet de comparer deux « graphies » corporelles, à savoir l’écriture et la danse, les deux auteurs décrivant et/ou exposant leurs corps constamment en mouvement. Finalement, les observations de G. Hausemer engagent une réflexion sur la perméabilité entre corps et environnement, entre matière organique et substances plastiques ou chimiques, alors qu’É. Malanda interroge le corps et la maladie en tant qu’objets culturels et, par conséquent, possibles sources de création. [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes silences synesthésiques du roman naturaliste
Thiltges, Sébastian UL

in Estay Stange, Veronica; Colas, Marion (Eds.) Synesthésies sonores. Du son au(x) sens (2018)

Dans la double perspective d’une microlecture sémiologique et de la ‐ contextualisation des textes dans l’histoire des poétiques, cet article propose une étude ‐ comparée de la description du silence et ... [more ▼]

Dans la double perspective d’une microlecture sémiologique et de la ‐ contextualisation des textes dans l’histoire des poétiques, cet article propose une étude ‐ comparée de la description du silence et de la synesthésie dans le roman naturaliste. Il postule une double signification de ces séquences descriptives qui soit acquièrent une fonction symbolique, soit évoquent un environnement perçu grâce à des indices incertains, auquel cas le naturalisme met en place une réflexion heuristique, voire épistémologique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (1 UL)
Full Text
See detailL’écologie dans la littérature de jeunesse au Luxembourg : pour une écocritique comparée intralittéraire
Thiltges, Sébastian UL

in Glesener, Jeanne (Ed.) Lëtzebuerger Literaturen am Verglach (2018)

During the last decades, ecology has become a global socio-political stake, but also a recurrent literary theme. The recent research field of ecocriticism is rooted in the US, but is rapidly spreading ... [more ▼]

During the last decades, ecology has become a global socio-political stake, but also a recurrent literary theme. The recent research field of ecocriticism is rooted in the US, but is rapidly spreading across the scientific and cultural worlds, diversifying its interests and methods. Scholars all over the world particularly stress the importance of developing a comparative ecocriticism that internationally explores ecological discourses in different languages and cultures. According to the book’s aims, this paper compares three works of literature, which address environmental problems and/or try to develop an ecological sensibility, trespassing not national, but linguistic borders. The study of children’s literature has not been waiting for ecocritical theory to attest the importance of ecology as a main theme in texts addressing children. In many ways, education and consciousness-raising of the younger generations are supposed to be crucial, because these future adults will be even more concerned with climate change and will have to offer creative solutions to the environmental crisis. Yet, excessive pedagogy, enforcing awareness or even guilt, of both environmental writings and didactical children’s literature, has been a central aesthetical problem. This invites us not to limit our conclusions to an evaluation of the texts’ ecological substance and correctness, but rather to describe the multiple bonds between nature, aesthetics and narratives. We thus choose three works in three different languages which represent three different literary genres, namely crime fiction, fairy tale and poetry, to suggest that this poetical diversity of languages, motives, themes and narratives has to be seen as literature’s stand for nature’s protection in a multicultural landscape. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (4 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailBatty Weber. Werk und Wirkung
Thiltges, Sébastian UL

in Hemecht: Zeitschrift für Luxemburger Geschichte (2018), 1

Detailed reference viewed: 34 (2 UL)
Full Text
See detailEco-graphies. Ecologie et littératures pour la jeunesse
Thiltges, Sébastian UL; Prince, Nathalie

Book published by Presses universitaires de Rennes (2018)

Alors que la nature a toujours eu bonne presse dans les livres pour enfants et pour adolescents, une préoccupation, voire un sentiment d’urgence, s’immisce, dès la seconde moitié du XXe siècle, dans les ... [more ▼]

Alors que la nature a toujours eu bonne presse dans les livres pour enfants et pour adolescents, une préoccupation, voire un sentiment d’urgence, s’immisce, dès la seconde moitié du XXe siècle, dans les écrits et les images représentant animaux, végétaux et environnements à destination des jeunes lecteurs. Loin de simplifier la pensée écologique, des auteurs rendent sensible la complexité de l’interaction entre l’humain et la nature en créant des images, en inventant des histoires et en réinventant les formes pour les raconter. Qu’apporte cette littérature à la jeunesse ? N’est-elle là que pour transmettre le fameux message « écolo » de l’adulte à ceux qui grandissent ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 71 (6 UL)
Peer Reviewed
See detailTimothy Clark, Ecocriticism on the Edge. The Anthropocene as a Threshold Concept
Thiltges, Sébastian UL

in Local Environment (2017), 22(7), 906-908

Detailed reference viewed: 41 (0 UL)
See detailUne écologie du chant d’oiseau : poétique de l’écoute dans L’Arrière-saison d’Adalbert Stifter
Thiltges, Sébastian UL

in Mottet, Jean (Ed.) La Forêt sonore. De l'esthétique à l'écologie (2017)

Detailed reference viewed: 29 (2 UL)
Peer Reviewed
See detailDu polar régional à l’écopolar : nature et environnement dans quatre récits policiers luxembourgeois
Thiltges, Sébastian UL

in Conter, Claude D. (Ed.) Trouvailles/Fundstücke (2016)

Detailed reference viewed: 33 (2 UL)
See detailLa baie de Portland : un paysage qui se (dé)voile
Thiltges, Sébastian UL

in Freyermuth, Sylvie; Halen, Pierre; Wittmann, Jean-Michel (Eds.) Échappées littéraires en francophonie (2016)

Detailed reference viewed: 11 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailWhat “taking place” means : Pierre Schoentjes’ écopoétique
Thiltges, Sébastian UL

in Ecozon@ (2016), 7(1),

Detailed reference viewed: 23 (1 UL)
See detailMargret Steckel, Servais. Roman einer Familie (2010)
Thiltges, Sébastian UL

in Singh, Sikander; Gätje, Hermann (Eds.) Übergänge, Brüche, Annäherungen. Beiträge zur Geschichte der Literatur im Saarland, in Lothringen, im Elsass, in Luxemburg und Belgien (2015)

Detailed reference viewed: 24 (0 UL)
Peer Reviewed
See detailObjet référentiel et objet culturel : une sémio-histoire de la fenêtre dans la littérature européenne
Thiltges, Sébastian UL

in Acta Fabula: Revue des Parutions en Théorie Littéraire (2014), 15(8),

Detailed reference viewed: 16 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLecteur silencieux et paysage silencieux : l’incipit du Mayor of Casterbridge de Thomas Hardy
Thiltges, Sébastian UL

in Alkemie, Revue semestrielle de littérature et de philosophie (2014)

To describe the polysemy of the concept of silence in the novel, we choose to question the nature and the function of silence as a descriptive motive as it appears specifically in landscape description. A ... [more ▼]

To describe the polysemy of the concept of silence in the novel, we choose to question the nature and the function of silence as a descriptive motive as it appears specifically in landscape description. A history of reading related the emergence of silent reading, but the present contribution studies how silence also creates an analogy between landscape perception and textual reading. The introductive descriptive sequence of Thomas Hardy’s novel The Mayor of Casterbridge proves that Jean-Pierre Richard’s literary chiasmus between “pages” and “landscapes” is not just an abstract metaphor, but crucial to the novel’s imaginary. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (1 UL)
Full Text
See detailPaysages silencieux dans le roman réaliste (1850-1900)
Thiltges, Sébastian UL

Doctoral thesis (2013)

En Europe et depuis le romantisme, les arts et la littérature font apparaître le paysage silencieux comme une représentation esthétique, une création culturelle ou un espace reflétant une expérience ... [more ▼]

En Europe et depuis le romantisme, les arts et la littérature font apparaître le paysage silencieux comme une représentation esthétique, une création culturelle ou un espace reflétant une expérience singulière de communion avec la nature. D’une part, le paysage, qui se définit à partir du point de vue du sujet, est par essence subjectif. D’autre part, le silence paysager, dans son acception générale d’absence de bruit ou de son, est un phénomène théorique, non définissable et non mesurable objectivement. En réaction à ce qu’il dénonce comme une projection lyrique de la subjectivité humaine sur le monde contemplé, le réalisme propose l’exploration scientifique de la nature observée et vise une pratique descriptive basée de prime abord sur la représentation objective du paysage. Au silence romantique, dans lequel tout est langage, s’oppose un silence réaliste, musellement du créateur et constat du mutisme et de l’indifférence du monde environnant. Les influences de la science et du positivisme ont métamorphosé le regard de l’être humain sur le monde sensible et ont ouvert de nouveaux mondes qu’explorent les romanciers. Simultanément, la disparition de la figure humaine dans l’art paysager témoigne du bouleversement épistémique qui engendre une nouvelle révolution copernicienne dans laquelle l’homme n’est plus le centre du monde et de la connaissance. Le détournement réaliste du topos romantique est problématique en ce qu’il refuse la représentation subjective de la nature, qui pourtant s’est avérée être un modèle efficace, tout en butant sur l’impossible représentation objective d’un motif insaisissable. De ce double échec constitutif de la modernité du réalisme naît une poétique descriptive du paysage qui offre une vision nouvelle du monde, basée non seulement sur le positivisme et le déterminisme, mais également sur la contingence du monde, témoignant d’un certain scepticisme envers les signes. Dans le sillage de ces évolutions esthétiques et poétiques, le regard et l’horizon du lecteur sur le roman se transforment également. La description du paysage silencieux constitue un espace textuel dans lequel le sens est perpétuellement mis en suspens. Les analogies entre l’écoute du paysage et l’écoute du texte romanesque, entre le paysage silencieux et la lecture silencieuse, permettent de définir une phénoménologie de la description réaliste du paysage silencieux. La construction d’un paysage polysensoriel ainsi que l’association du paysage et du silence, deux concepts pluridisciplinaires, soulignent l’importance de la perception et mettent en exergue la figure de l’interprétant. Le lecteur reconnaît et comprend la référentialité de la description littéraire réaliste, tout en faisant l’expérience, au sein du silence de la page, de la face sonore du signifiant poétique. De la description du paysage silencieux se dégagent un modèle heuristique et un enseignement de lecture, tant au niveau diégétique – les personnages ou le narrateur tentant de percer le silence du paysage – que textuel – le lecteur déchiffrant la signifiance de la description romanesque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 148 (12 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDu motif au thème : la description du silence et l’expression de l’indicible dans le roman zolien
Thiltges, Sébastian UL

in Schnyder, Peter; Toudoire-Surlapierre, Frédérique (Eds.) Ne pas dire – Pour une étude du non-dit dans la littérature et la culture européennes (2013)

Deux distinctions essentielles sont à la base de cette proposition : d’une part celle qu’élabore la critique thématique entre motif et thème, et de l’autre la distinction entre deux acceptions du mot « ... [more ▼]

Deux distinctions essentielles sont à la base de cette proposition : d’une part celle qu’élabore la critique thématique entre motif et thème, et de l’autre la distinction entre deux acceptions du mot « silence », pouvant signifier l’absence de bruit tout comme le refus ou l’échec de la parole. Paradoxalement, ce dernier oscille entre négation ou impossibilité d’expression et stratégie de communication. De même peut-on observer que le mutisme d’un personnage contemplant un paysage silencieux ne résulte aucunement d’une absence, mais bien d’un trop-plein de signes. Il s’agira dès lors d’étudier, dans un corpus constitué de romans réalistes ou naturalistes, les séquences descriptives dans lesquelles un narrateur ou un personnage tentent d’interpréter un silence, qu’il soit phénomène auditif ou qu’il résulte d’une rhétorique communicationnelle. On constate de prime abord que les descriptions du motif du silence affluent dans des romans dont le thème principal relève d’un indicible (La Curée de Zola par exemple) d’un secret (La Faute de l’abbé Mouret) ou d’un non-dit (Pot-Bouille ; nous retenons pour l’instant ces trois romans zoliens). Une corrélation évidente s’instaure ainsi entre d’un côté ce qui peut apparaître comme un détail textuel au niveau de la description et de l’autre la composition thématique et structurelle de l’œuvre. Nous apporterons les preuves précises du développement d’une véritable « rhétorique du silence » tant au niveau diégétique, l’interprétation erronée d’un silence pouvant avoir des conséquences sur l’intrigue, que narratif : au lecteur de gloser sur la parenthèse descriptive et de saisir l’expression de l’ineffable que prend en charge la description. Par définition art du verbal, la littérature, et en l’occurrence le roman, art « bavard » par excellence, semblent à travers la description du silence instaurer un double abandon du verbal. En effet, le silence est porteur de sens à l’encontre de la parole tout comme la description littéraire, envers silencieux du récit qui prend modèle sur le tableau peint, sait véhiculer la signification thématique et poétique de l’œuvre. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (1 UL)