References of "Saetta, Sébastien 40000588"
     in
Bookmark and Share    
See detailLa construction langagière de la « vérité » judiciaire par les experts psychiatres et les magistrats.
Saetta, Sébastien UL

in Langage et Société (2011), 2(136), 109-128

Cet article rend compte d’un travail sur des archives judi-ciaires réalisé dans le cadre d’une recherche sur le rôle de l’expert psychiatre dans des affaires de crimes. Dans un pre-mier temps, il restitue ... [more ▼]

Cet article rend compte d’un travail sur des archives judi-ciaires réalisé dans le cadre d’une recherche sur le rôle de l’expert psychiatre dans des affaires de crimes. Dans un pre-mier temps, il restitue le cheminement de recherche ayant conduit à appréhender la justice et l’expertise “en train de se dire”, et à analyser le dossier judiciaire à la lumière de la problématique de l’énonciation. Dans un second temps, il propose une esquisse d’analyse des documents retenus. Dans la mesure où la restitution des propos d’autrui est une opération centrale du processus judiciaire, il est nécessaire d’observer la façon dont experts et magistrats mettent en forme les propos d’autrui, et de montrer de quelle façon le langage participe à la construction de la “vérité” judiciaire. Dans la mesure où l’acte de juger repose en grande partie sur la prise en compte des paroles des uns et des autres, on ne peut faire l’impasse sur la mise en évidence des procédés langagiers par lesquels les acteurs restituent ce qui a été dit. [less ▲]

Detailed reference viewed: 75 (1 UL)
Full Text
See detailLes usages des expertises psy au procès d’assises et les définitions pratiques de la responsabilité
Saetta, Sébastien UL; Sicot, François; Renard, Tristan

in Déviance et Société (2010), 34(4), 647-669

The problem of evaluating the personality of suspects, which runs alongside that of individualising sentencing, is at the centre of current preoccupations known as « the new social defence’ ». This ... [more ▼]

The problem of evaluating the personality of suspects, which runs alongside that of individualising sentencing, is at the centre of current preoccupations known as « the new social defence’ ». This article is concerned with the use of experts in a particular context, that of cases at the higher criminal courts, where the work of experts is built into a chain of different procedural steps and where the personality of the suspect is considered by several different actors. The exchanges around these questions are not so much concerned with defining dangerousness or treatability, as the moral aspect of the crime. This call for expertise shows that, in this process, those involved are constructing practical definitions of responsibility. [less ▲]

Detailed reference viewed: 68 (0 UL)