References of "Pirone,, Ilaria"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe travail de parole avec les enseignants: un rempart face aux nouvelles formes de fatigue subjective
Weber, Jean-Marie UL; Pirone, Ilaria

in Psicanalise e Educacao (2020), 29

Detailed reference viewed: 70 (2 UL)
Peer Reviewed
See detailDes nouvelles formes de dénouage de R.S.I. dans le discours scolaire: nouveaux défis à l'école
Weber, Jean-Marie UL; Pirone, Ilaria

Scientific Conference (2018, November 10)

Detailed reference viewed: 24 (1 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntre désir et compétence professionelle: recherches pour une formation à l'éthique de la rencontre
Weber, Jean-Marie UL; Pirone, Ilaria

Scientific Conference (2018, September 14)

1University of Luxembourg, Luxembourg; 2Université Paris VIII; jean-marie.weber@uni.lu, ilaria.pirone@univ-paris8.fr Les remaniements actuels du lien social produisent dans notre modernité des processus ... [more ▼]

1University of Luxembourg, Luxembourg; 2Université Paris VIII; jean-marie.weber@uni.lu, ilaria.pirone@univ-paris8.fr Les remaniements actuels du lien social produisent dans notre modernité des processus de socialisation de plus en plus affaiblis et hétérogènes. Le collectif semble être sous l’ordre de l’autonomie des individus (Blais, Gauchet & Ottavi, 2008 : Conditions de l’éducation), de leurs demandes et frustrations de ne pas tout obtenir. (Melman, 2002 : L’homme sans gravité. Au-delà des questions stratégiques, beaucoup d’enseignants cherchent comment permettre l’autonomie de l’élève et comment co-habiter dans les institutions, afin que la nécessaire réciprocité de l’être humain puisse être effective. (Malherbe, 1996 : L’incertitude en éthique). Ce sont des questions qui touchent la dimension éthique. Nombre d’enseignants que nous croisons dans le cadre de nos formations et de nos recherches universitaires se demandent, et nous demandent, « comment être juste ? » dans la relation avec les élèves ? Ils s‘interrogent sur ce qui est dû à chacun des élèves qu’ils rencontrent, pour qu’il puisse apprendre, se former, et devenir sujet. Cette question est représentative de la tension constitutive face à laquelle le sujet se trouve confronté en permanence : entre l’éthique comme compétence professionnelle et donc nécessité déontologique, et une pratique de l’éthique de la rencontre qui doit quand même passer « par le crible de la norme » (Ricœur,1990 : Soi-même comme un autre), par l’application de règles. Les normes pédagogiques ne peuvent pas, à elles seules, réguler l’acte éducatif pour qu’il soit « juste », et c’est ce reste, ce qui dépasse la dimension normative que les enseignants questionnent et recherchent dans les espaces de formation. C’est alors ce point, ce reste, que nous mettons au travail dans des dispositifs d’enseignement orientés par la psychanalyse. Il s’agit de déconstruire la tentante illusion d’une formation à l’éthique, qui serait équivalente à une formation à une discipline, pour que les enseignants ou futurs enseignants entendent qu’une éthique qui se soutient d’une valeur de justice ne peut pas être donnée par avance. Elle nécessite la mise au travail et la construction d’une position subjective et créative dans un cadre normé dans lequel, enseignant et enseigné, doivent trouver une place d’être parlant. Dans ces espaces de formation, nous essayons de soutenir un processus d’élaboration autour des normes pour que le sujet puisse travailler avec les injonctions sur-moïques et leurs tentations jouissives dans un cadre institutionnel. « L’école c’est injuste », peuvent dire très souvent les élèves le plus en difficulté. Or cette injustice fondamentale ne peut être acceptée que si des adultes pliés à la même Loi symbolique, essaient de rechercher et d’innover le plus justement possible en prenant en compte le jeu de places, la dimension transférentielle propre de la relation éducative, le désir, et l’angoisse des interlocuteurs. C’est à l’aide de la présentation de situations recueillies dans des dispositifs d’analyse clinique de pratiques professionnelles, et d’interviews post-formation avec une cohorte de cinq enseignants, que nous montrerons comment nous essayons de mettre au travail les demandes des enseignants en les articulant à la question éthique du désir et de la rencontre. [less ▲]

Detailed reference viewed: 81 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComment être juste dans l'acte éducatif? Une question pour le sujet au-delà d'une compétence professionnelle de l'enseignant.
Pirone,, Ilaria; Weber, Jean-Marie UL

in Spirale : Revue de Recherche en Education (2018), 61

À l’appui de la présentation d’un dispositif d’analyse des pratiques professionnelles construit à partir d’une approche psychanalytique, les deux auteurs présentent leur travail sur la question de ... [more ▼]

À l’appui de la présentation d’un dispositif d’analyse des pratiques professionnelles construit à partir d’une approche psychanalytique, les deux auteurs présentent leur travail sur la question de l’éthique dans la formation des professionnels dans le champ scolaire. Par la mise en place de ces groupes, il ne s’agit pas de créer des espaces de formation à l’éthique, ni de transmettre les « bons » principes, mais de soutenir un travail d’élaboration subjective dans le processus de construction d’une posture éthique et responsable, toujours à réajuster. Les situations citées dans cette contribution portent plus particulière-ment sur une question que les enseignants posent très souvent : comment être juste dans l’acte éducatif ? Cette question permet d’illustrer la difficulté propre de la relation éducative dans l’articulation entre la question des normes, des règles, de l’éthique, de la jouissance et du désir. [less ▲]

Detailed reference viewed: 186 (18 UL)