References of "Clavert, Frédéric 50029240"
     in
Bookmark and Share    
See detailChercher sur, autour et avec le numérique
Clavert, Frédéric UL; Schafer, Valerie UL

in Blandin, Claire; Robinet, François; Schafer, Valerie (Eds.) Penser l'histoire des médias (2019)

À l’image de son objet, l’histoire sur le numérique est un champ de recherche jeune, issu d’une historiographie puisant à de nombreuses sources. Devenue aujourd’hui une composante de l’histoire des médias ... [more ▼]

À l’image de son objet, l’histoire sur le numérique est un champ de recherche jeune, issu d’une historiographie puisant à de nombreuses sources. Devenue aujourd’hui une composante de l’histoire des médias, après avoir été une composante de l’histoire des techniques et de l’innovation, elle dispose de multiples facettes : de l’histoire de l’informatique à celle des cultures numériques, elle est un champ en construction et en expansion, très ouvert à d’autres disciplines. L’évolution de l’informatique vers la micro-informatique personnelle et l’émergence du Web ont par ailleurs donné naissance à de nouvelles sources, nées numériques (aussi appelées « sources nativement numériques »), qui ouvrent de nouvelles perspectives de recherche, non sans poser des questions méthodologiques et épistémologiques également nouvelles ou renouvelées. Le numérique est aussi un outil, dont les historiens se sont emparés : l’histoire avec le numérique offre des méthodes pour analyser et lire les sources primaires nées numériques mais aussi pour écrire l’histoire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (1 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes humanités numériques, un enjeu historique
Clavert, Frédéric UL; Schafer, Valerie UL

in Quaderni (2019), 98

Digital technologies may impact the practices of historians at every stages of their research, from retrieving archives, building a corpus to writing and editing. Digital tools have influenced spaces for ... [more ▼]

Digital technologies may impact the practices of historians at every stages of their research, from retrieving archives, building a corpus to writing and editing. Digital tools have influenced spaces for scientific dialogue and free flow of ideas within the historians' community. As such, Digital Humanities are challenging the shaping of history, but they could also become an object of history. Therefore, we will analyse such an hybridization that may enrich our field of study. [less ▲]

Detailed reference viewed: 175 (11 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe goût de l'archive à l'ère numérique
Clavert, Frédéric UL; Muller, Caroline

in La gazette des Archives (2019), 2019-1(253),

En 1989, Arlette Farge publie Le goût de l’archive. Elle y décrit ce que tout·e his­to­rien·ne a pu vivre : une rela­tion intime aux sour­ces pri­mai­res – que l’on s’appro­prie phy­si­que­ment et ... [more ▼]

En 1989, Arlette Farge publie Le goût de l’archive. Elle y décrit ce que tout·e his­to­rien·ne a pu vivre : une rela­tion intime aux sour­ces pri­mai­res – que l’on s’appro­prie phy­si­que­ment et intel­lec­tuel­le­ment –, qui s’ins­crit dans un espace par­ti­cu­lier, la salle de lec­ture. Cette rela­tion intime condi­tionne pour partie l’inter­pré­ta­tion de nos sour­ces et le récit du passé que nous en tirons. Aujourd’hui, la mise en don­nées des sour­ces pri­mai­res bou­le­verse cette rela­tion intime : nous consul­tons des corpus en ligne, et nos séjours en cen­tres d’archi­ves sont trans­for­més par de nou­veaux usages, à l’exem­ple de l’appa­reil photo. Ce numéro de La Gazette des archi­ves est la pre­mière cap­ture d’un projet qui ques­tionne l’évolution de ce lien au docu­ment d’archi­ves. Archivistes et his­to­rien·­nes s’inter­ro­gent : à l’ère numé­ri­que, les archi­ves ont-elles tou­jours le même goût ? Ce numéro a été conjoin­te­ment coor­donné par Frédéric Clavert, pro­fes­seur assis­tant en his­toire contem­po­raine (uni­ver­sité du Luxembourg), et Caroline Muller, maî­tresse de confé­ren­ces en his­toire contem­po­raine (uni­ver­sité Rennes 2). [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (2 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe goût de l'API
Clavert, Frédéric UL

in La gazette des Archives (2019), 2019-1(253),

La multiplication de sites ou plateformes web de plus en plus complexes collectant des données sur leurs utilisateurs, la place déterminante des moteurs de recherche et, surtout, de l’un d’entre eux en ... [more ▼]

La multiplication de sites ou plateformes web de plus en plus complexes collectant des données sur leurs utilisateurs, la place déterminante des moteurs de recherche et, surtout, de l’un d’entre eux en particulier, la croissance extraordinaire du rôle des réseaux sociaux numériques et la place qu’ils ont pris dans la vie d’une très grande partie de la population mondiale, ont donné lieu à la naissance de la notion protéiforme de Big Data, que l’on peut traduire sous le nom de données massives. Ces données massives sont, parfois, dès aujourd’hui, exploitables par les chercheurs et chercheuses en sciences humaines et sociales, y compris historiennes et historiens. L’accès à ces données, que l’on peut considérer comme des sources primaires nées numériques, nées hors du papier, hors d’un support matériel (mais non sans matérialité si l’on considère l’infrastructure informatique nécessaire pour les produire et les pérenniser), sous forme d’un signal informatique originellement fait de 0 et de 1, n’est pas toujours aisé. L’un des moyens de les collecter est d’utiliser ce que l’on appelle une interface de programmation. Une interface de programmation – ou Application Programming Interface (API) – est un dispositif logiciel qui permet à deux programmes d’échanger, par exemple, des fonctionnalités ou des données. De nombreux sites web en proposent à leurs utilisateurs. Sur une page web, vous voyez un petit bouton « J’aime » provenant du réseau social numérique Facebook? Le concepteur de cette page web a fait appel à l’interface de programmation de Facebook. Ces API permettent parfois également de collecter des donnés de manière massive. Ainsi, ai-je pu collecter quatre millions de tweets liés à la Première Guerre mondiale ou à son centenaire depuis avril 2014. Cette collecte ira jusqu’à la fin du mois de juin 2019, c’est-à-dire jusqu’au Centenaire du traité de Versailles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 41 (1 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe temps long des réseaux sociaux numériques, une introduction
Clavert, Frédéric UL; Grandjean, Martin; Méadel, Cécile

in Le temps des Médias. Revue d'histoire (2018), 2918/2(31), 6-11

Depuis leur émergence au milieu des années 2000, les réseaux sociaux numériques comme Facebook ou Twitter favorisent et provoquent une accélération de la circulation des informations, les transformant en ... [more ▼]

Depuis leur émergence au milieu des années 2000, les réseaux sociaux numériques comme Facebook ou Twitter favorisent et provoquent une accélération de la circulation des informations, les transformant en médias à part entière. Leurs moyens et leur infrastructure techniques autorisent leurs membres à participer non seulement à la diffusion mais également à la création et à la mise en forme de ces informations. Si la (relative) nouveauté des technologies et infrastructures utilisées par les réseaux sociaux numériques est bien documentée, celle, souvent implicitement considérée comme évidente, des pratiques des utilisateurs/acteurs – réseaux, collectifs ou communautés – de ces services dans les modes d’émergence et de circulation de l’information l’est moins. Ce dossier du Temps des médias souhaite mettre au centre de sa démarche une série de questionnements touchant à l’interaction entre (nouvelles) technologies, rythmes ou formats de l’information et (nouveaux) acteurs. Comment et sous quelles conditions l’émergence de nouvelles technologies ou la transformation de technologies existantes agissent-elles sur les rythmes de l’information et font-elles apparaître de nouveaux acteurs ? Pour répondre à ces questions, et si le cas des réseaux sociaux numériques est considéré comme emblématique de nouveaux modèles de production et de circulation des informations, ce dossier s’appuie sur des approches diachroniques en interrogeant d’autres médias, d’autres technologies, d’autres réseaux, d’autres communautés d’hier et aujourd’hui. Il s’agit ainsi de réintroduire une pluralité de temporalités dans l’étude des réseaux sociaux numériques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 214 (6 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe temps long des réseaux sociaux numériques
Clavert, Frédéric UL; Grandjean, Martin; Méadel, Cécile

in Le temps des médias. Revue d'histoire (2018)

Depuis leur émergence au milieu des années 2000, les réseaux sociaux numériques favorisent et provoquent une accélération de la circulation des informations, les transformant en médias à part entière ... [more ▼]

Depuis leur émergence au milieu des années 2000, les réseaux sociaux numériques favorisent et provoquent une accélération de la circulation des informations, les transformant en médias à part entière. Leurs moyens et leur infrastructure techniques autorisent leurs membres à participer non seulement à la diffusion mais également à la création et à la mise en forme de ces informations. Si la (relative) nouveauté des technologies et infrastructures utilisées par les réseaux sociaux numériques est bien documentée, celle des pratiques des utilisateurs/acteurs de ces services dans les modes d’émergence et de circulation de l’information l’est moins. Ce dossier du Temps des médias souhaite mettre au centre de sa démarche une série de questionnements touchant à l’interaction entre (nouvelles) technologies, rythmes ou formats de l’information et (nouveaux) acteurs. Si le cas des réseaux sociaux numériques est considéré comme emblématique de nouveaux modèles de production et de circulation des informations, ce dossier s’appuie sur des approches diachroniques qui permettent ainsi de réintroduire une pluralité de temporalités dans l’étude des réseaux sociaux numériques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 75 (8 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFace au passé: la Grande Guerre sur Twitter
Clavert, Frédéric UL

in Le temps des médias. Revue d'histoire. (2018), (31),

Our research about the Great War and its Centenary is based on a massive harvest of tweets. The database thus assembled reveals many temporalities, from the high frequency of the information's circulation ... [more ▼]

Our research about the Great War and its Centenary is based on a massive harvest of tweets. The database thus assembled reveals many temporalities, from the high frequency of the information's circulation that is characteristic of social networks online to the presence of the longue durée. The analysis of this interplay of temporalities leads us to question the consequences of social networks online on the notion of regime of historicity. [less ▲]

Detailed reference viewed: 186 (8 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTwitter data as primary sources for historians: a critical approach
Clavert, Frédéric UL; Papastamkou, Sofia

Scientific Conference (2018, October 25)

Detailed reference viewed: 56 (7 UL)
See detailSocial media analysis
Schafer, Valerie UL; Clavert, Frédéric UL; Grandjean, Martin

Presentation (2018, September 12)

Digital social media have become so pervasive that historians can no longer ignore them, not only as a means of communication but also as a potential source for their research. This training session will ... [more ▼]

Digital social media have become so pervasive that historians can no longer ignore them, not only as a means of communication but also as a potential source for their research. This training session will be divided into three parts: feedback on previous research projects and experiences, a "hands-on" session in which participants can make their first Twitter data collection and analysis, and finally a critical perspective on digital social media as a source in humanities and social sciences. [less ▲]

Detailed reference viewed: 87 (6 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCommémorations, scandale et circulation de l’information : le Centenaire de la bataille de Verdun sur Twitter
Clavert, Frédéric UL

in French Journal For Media Research (2018), 10(2018),

The Centenary of the Great War gave birth to numerous commemorations. On the on-line social network Twitter, millions of tweets mention it. By analyzing data collected on Twitter, this article, after ... [more ▼]

The Centenary of the Great War gave birth to numerous commemorations. On the on-line social network Twitter, millions of tweets mention it. By analyzing data collected on Twitter, this article, after giving an overview of the traces of the centenary on this network, looks at the case of the polemical commemorations of the Battle of Verdun. [less ▲]

Detailed reference viewed: 136 (6 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTemporalités du Centenaire de la Grande Guerre sur Twitter
Clavert, Frédéric UL

in Schafer, Valerie (Ed.) Temps et temporalités du Web (2018)

This chapter provides an analysis of the different temporalities that can be perceived in a large corpus of tweets relating to the Great War and its Centenary. In particular, it questions the effects of ... [more ▼]

This chapter provides an analysis of the different temporalities that can be perceived in a large corpus of tweets relating to the Great War and its Centenary. In particular, it questions the effects of information "wavelets" specific to digital social networks on these temporalities. [less ▲]

Detailed reference viewed: 117 (21 UL)
Full Text
See detailHow to deal with 4 million+ tweets when you are not a data scientist ?
Clavert, Frédéric UL

Speeches/Talks (2018)

How to deal with 4 million+ tweets when you are not a data scientist? The answer is "digital bricolage"

Detailed reference viewed: 136 (13 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSources en flux. Collecter, analyser, archiver, pérenniser
Clavert, Frédéric UL

in François, Aurore; Roekens, Anne; Fillieux, Véronique (Eds.) et al Pérenniser l'éphémère. Archivage et médias sociaux. (2018)

Detailed reference viewed: 158 (5 UL)
See detailExpérimenter les Humanités numériques
Clavert, Frédéric UL; Cavalié, Etienne; Legendre, Olivier et al

Book published by Presses Universitaires de Montréal (2017)

Univers en perpétuelle expansion et au foisonnement chaotique, Internet offre un nombre incalculable d’outils, dont l’exploration paraît parfois hors de portée. Dans le paysage des sciences humaines, les ... [more ▼]

Univers en perpétuelle expansion et au foisonnement chaotique, Internet offre un nombre incalculable d’outils, dont l’exploration paraît parfois hors de portée. Dans le paysage des sciences humaines, les blogs, les logiciels bibliographiques, les bases de données, les éditions en ligne et les wikis, tous ces objets qui éveillaient notre curiosité il y a une décennie, sont devenus aussi anodins qu’omniprésents. Mais comment bien s’en servir ? Les appréhensions face à ces outils — et leur simple mais robuste méconnaissance — sont encore largement répandues. Or on ne peut plus ignorer leur intérêt, voire leur nécessité et les chercheurs qui s’y essaient ne savent souvent pas par quel bout attraper ces logiciels nouveaux. C’est à cela que cet ouvrage veut les aider, de façon simple et précise, et il entend le faire sans en cacher les difficultés, mais sans dissimuler non plus qu’elles sont désormais connues, donc surmontables, et que, dans la majorité des cas, le résultat vaut tous les efforts à consentir. [less ▲]

Detailed reference viewed: 165 (13 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailÉchos du centenaire de la Première Guerre mondiale sur Twitter
Clavert, Frédéric UL

in Matériaux pour l’histoire de notre temps (2017), (120), 18--25

Based on the analysis of a large corpus of tweets related to the First World War on the one hand and links contained in these tweets on the other hand, we question the ways activities of Twitter accounts ... [more ▼]

Based on the analysis of a large corpus of tweets related to the First World War on the one hand and links contained in these tweets on the other hand, we question the ways activities of Twitter accounts show an appropriation of the Centenary. We hypothesize that the "Morts pour la France" database is currently emerging as a "lieu de mémoire". [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (4 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale sur Twitter
Clavert, Frédéric UL

in Ricerche Storiche (2016), XLVI(2), 147--166

This article perfroms an analysis of tweets that refers to the Centenary of the First World War.

Detailed reference viewed: 47 (2 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detail\#ww1. Twitter, the Centenary of the First World War and the Historian (poster)
Clavert, Frédéric UL; Beaupré, Nicolas; Majerus, Benoît

Scientific Conference (2015)

Analysis of tweets related to the centenary of the first world war.

Detailed reference viewed: 28 (2 UL)
Full Text
See detailDiego Olstein, Thinking History globally
Clavert, Frédéric UL

in Lectures (2015)

Comment penser le passé au-delà des frontières des États ? Diego Olstein, professeur associé à Pittsburgh, présente ici de manière détaillée les différentes historiographies, méthodologies et stratégies ... [more ▼]

Comment penser le passé au-delà des frontières des États ? Diego Olstein, professeur associé à Pittsburgh, présente ici de manière détaillée les différentes historiographies, méthodologies et stratégies des historiens qui ont tenté, parfois dès le XIXe siècle, d'élaborer une narration de l'histoire dépassant le cadre national. À une période où histoire globale, big history ou encore world history se sont installées – ou tentent de le faire – dans le paysage académique, ce livre historiographi... [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (1 UL)
Full Text
See detailL’apport du numérique aux sciences historiques: exemple d’une analyse computationnelle des archives Werner
Clavert, Frédéric UL

in Danescu, Elena; Muñoz, Susana (Eds.) Pierre Werner et l’Europe : pensée, action, enseignements / Pierre Werner and Europe: His Approach, Action and Legacy (2015)

En 2007, après une série d’articles dans la New Left Review, Franco Moretti, spécialiste d’histoire de la littérature et professeur à Stanford, avance dans son livre Graphs, Maps and Trees la notion de ... [more ▼]

En 2007, après une série d’articles dans la New Left Review, Franco Moretti, spécialiste d’histoire de la littérature et professeur à Stanford, avance dans son livre Graphs, Maps and Trees la notion de lecture « distanciée » ou « distante » (distant reading). Constatant que l’histoire de la littérature ne concernait le plus souvent que l’histoire des « grands textes », il propose d’appliquer des méthodes computationnelles – l’informatique et la statistique appliquées à l’histoire de la littérature – pour intégrer dans cette histoire l’ensemble des textes produits au XVIIIe et XIXe siècles ou, à tous le moins, plus que le faible pourcentage de la production littéraire de l’époque que représentent les « grands textes ». La première référence citée par Moretti est l’application des méthodes statistiques utilisées par l’école des Annales dans les années 1960 (graphs), qu’il associe aux cartes des géographes (maps) et à la théorie de l’évolution (trees). La notion de lecture distanciée est emblématique des nouvelles méthodologies qui apparaissent à l’ère numérique et sont applicables aux sciences humaines et sociales. Dans le cas de l’histoire, elle implique de nouveaux modes de lecture des sources primaires, que nous avons explorés à plusieurs reprises. En elle-même, la proposition de Moretti n’est pas si révolutionnaire : lors de recherches d’ampleur, tout chercheur a besoin de prendre du recul pour analyser ses sources, de voir ses archives comme un ensemble de documents reliés entre eux, prenant du sens les uns en relation avec les autres. Dans le cas du comité Werner, il est difficile d’en comprendre la logique si l’on ne considère pas le contexte monétaire des années 1960, c’est-à-dire le dérèglement progressif de Bretton Woods, et des années 1970 – la fin de ce système monétaire international et le grand changement de paradigme des politiques économiques soit le glissement du keynésianisme vers le monétarisme et la théorie de l’offre. Ce qui est facteur de changement « disruptif » chez Moretti est la possibilité d’appliquer ces méthodologies à des ensembles massifs de sources primaires, ce que l’on qualifierait aujourd’hui de Big Data appliqué à l’histoire. La « révolution », pour user d’un terme galvaudé dans le monde numérique, vient de ces quantités massives d’information que l’ordinateur nous permet de traiter. Nous allons dans ce chapitre essayer d’appliquer cette notion de lecture distanciée au corpus publié par le Centre Virtuel de la Connaissance sur l’Europe sur les activités du comité Werner, bien que nous ne soyons pas ici face à un corpus regroupant des données massives. Nous structurerons notre chapitre en trois sections : un exposé méthodologique, un exposé des résultats et une réflexion sur les limites de cette méthode. [less ▲]

Detailed reference viewed: 56 (1 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailReading Today.. A review of Claire Clivaz, Jérôme Meizoz, François Vallotton, et Joseph Verheyden, éds. Lire demain: Des manuscrits antiques à l’ère digitale (Lausanne: PPUR, 2012).
Clavert, Frédéric UL

in Digital Humanities Quarterly (2014), 8(4),

A review of Claire Clivaz, Jérôme Meizoz, François Vallotton, et Joseph Verheyden, éds. Lire demain: Des manuscrits antiques à l’ère digitale [Reading Tomorrow: From Ancient Manuscripts to the Digital Era ... [more ▼]

A review of Claire Clivaz, Jérôme Meizoz, François Vallotton, et Joseph Verheyden, éds. Lire demain: Des manuscrits antiques à l’ère digitale [Reading Tomorrow: From Ancient Manuscripts to the Digital Era]. (Lausanne: Presses polytechniques et universitaires romandes, 2012). 978-2-88074-958-3. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (2 UL)