References of "Baumann, C."
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailDéveloppement et validation d'un questionnaire de qualité de vie spécifique de l'arthrose de hanche et de genou: l'AMIQUAL (Arthrose des Membres Inférieurs et QUALité de vie)
Rat, A. C.; Pouchot, J.; Coste, J. et al

in Revue du Rhumatisme (2006), 73(12), 1364-1372

Développer un instrument de qualité de vie (QV) spécifique de l’arthrose du genou et de la hanche (AMIQUAL) et étudier sa validité et sa reproductibilité. Méthodes. – Soixante-dix-neuf patients et 28 ... [more ▼]

Développer un instrument de qualité de vie (QV) spécifique de l’arthrose du genou et de la hanche (AMIQUAL) et étudier sa validité et sa reproductibilité. Méthodes. – Soixante-dix-neuf patients et 28 professionnels de la santé ont participé à des entretiens individuels ou de groupe. L’analyse de contenu des entretiens a permis d’extraire une liste de 80 items potentiels. Quarante-six de ces 80 items ont été sélectionnés sur leur contenu pour former la version 1.0 de l’AMIQUAL. Les propriétés psychométriques de l’instrument ont été étudiées chez des patients suivis pour coxarthrose ou gonarthrose définies selon les critères d’Altman. Résultats. – L’analyse psychométrique de l’AMIQUAL (1.0) complété par 263 patients a permis d’exclure trois items supplémentaires pour aboutir à une version 2.3 du questionnaire. L’analyse en composantes principales a identifié quatre facteurs : « Activités Physiques », « Santé Mentale », « Activités Sociales » et « Soutien Social ». Une dimension « Douleur » a secondairement été individualisée. L’analyse des dimensions a montré que la reproductibilité, la validité de construction et les capacités discriminantes de l’instrument étaient satisfaisantes. Les réponses moyennes standardisées étaient proches de 1 pour les dimensions « Douleur » et « Activités Physiques » et de 0,7 pour la dimension « Santé Mentale » témoignant d’une bonne validité longitudinale après mise en place d’une prothèse. Conclusions. – L’AMIQUAL est le premier instrument de QV spécifique de l’arthrose des membres inférieurs. Il est capable de capturer les aspects spécifiques de la QV des patients et possède les propriétés psychométriques requises pour être utilisé dans des études longitudinales. [less ▲]

Detailed reference viewed: 158 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEchelle des attitudes professionnelles des médecins généralistes et des pharmaciens d'officine favorisant l'observance thérapeutique
Baumann, Michèle UL; Baumann, C.; Aubry, C. et al

in Revue Médicale de l'Assurance Maladie (2005), 36(1), 23-33

Objectif : Construire et valider une échelle des attitudes professionnelles des médecins généralistes (APMG) et une échelle des attitudes professionnelles des pharmaciens d’officine (APPO). Méthodes ... [more ▼]

Objectif : Construire et valider une échelle des attitudes professionnelles des médecins généralistes (APMG) et une échelle des attitudes professionnelles des pharmaciens d’officine (APPO). Méthodes : Étape 1. Construction et validation qualitative d’une échelle. Nous avons repéré, dans le discours de 40 usagers lorrains d’un centre de médecine préventive, de 21 médecins généralistes (MG), et de 22 pharmaciens d’officine (PO), les items candidats définissant le construit théorique des attitudes professionnelles intervenant dans la mise en place et le suivi des traitements des patients. Ensuite nous avons élaboré, avec un groupe d’experts, les items génériques du questionnaire permettant leur validation et identifié les fonctions que remplissent ces attitudes. Étape 2. Validation statistique de l’échelle des APMG et de l’échelle des APPO. Nous avons étudié, à l’aide d’un questionnaire auto-administré auprès de 393 usagers lorrains, les propriétés métriques de ces échelles. Résultats : Les attitudes relationnelles sont au nombre de 15 pour les MG et de neuf pour les PO. Elles sont associées aux fonctions d’information, de communication, d’éducation. Les échelles des APMG et des APPO forment deux échelles unidimensionnelles. Les analyses montrent une cohérence interne élevée (coefficient alpha de Cronbach respectivement 0,91 et 0,87) ainsi qu’une reproductibilité correcte (coefficient de corrélation intra-classe respectivement 0,74 et 0,72). Conclusion : Les compétences mises à jour représentent les critères de qualité de la relation interpersonnelle médecinusager et pharmacien-usager. Les propriétés métriques des échelles des APMG (15 items) et des APPO (neuf items) sont satisfaisantes. Ceci légitime leur utilisation comme outil d’aide : à la formation à la relation professionnel-usager ; à la décision ; à l’évaluation des compétences relationnelles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 505 (2 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailNon observance des psychotropes: implication thérapeutique mutuelle du patient et du médecin généraliste
Baumann, Michèle UL; Baumann, C.; Alla, F.

in Presse Médicale (2004), 33(7), 445-448

Différencier, sur une période de 5 ans, les consommateurs de psychotropes non-observants (Nob), des observants (Ob) en fonction de leurs caractéristiques démographiques et de leurs opinions sur la ... [more ▼]

Différencier, sur une période de 5 ans, les consommateurs de psychotropes non-observants (Nob), des observants (Ob) en fonction de leurs caractéristiques démographiques et de leurs opinions sur la confiance accordée aux prescripteurs, les effets de la prise, le discours de l’entourage, les informations reçues. Méthode. Parmi 166 consommateurs âgés en moyenne de 55 ans, deux questions pour chaque psychotrope consommé pendant une durée de 5 ans ont permis de les classer en Ob ou Nob. Les données ont été recueillies par auto-questionnaire et entretien téléphonique. Résultats Trente-neuf pour cent des consommateurs ont été définis comme Nob. Les médicaments psychotropes sont prescrits en majorité par des médecins généralistes, dont la clientèle est moins souvent observante que celle des psychiatres. Les Nob sont plus enclins à ressentir les effets positifs après une prise et à déclarer pouvoir s’en passer. Quatre-vingt-dix pour cent des consommateurs déclarent porter un regard positif sur les psychotropes et 40% parlent de leur consommation à leur entourage ; les Nob sont plus nombreux à le faire. Seuls 12% des consommateurs ne cherchent pas d’informations sur les psychotropes car ils font confiance aux prescripteurs. Discussion Les consommateurs de psychotropes nécessitent une éducation thérapeutique mieux adaptée à leurs attentes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 141 (5 UL)