References of "Studer, L"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’éducation pour la santé : une activité intégrée aux programmes du projet Equal-Reset.
Haas, Claude UL; Studer, L.; Baumann, Michèle UL

in Institut National de la Promotion, et de l'Education pour la Santé (Ed.) Les journées de la prévention (2008)

Les déterminants majeurs de la non-réinsertion et de la récidive sont la mauvaise santé mentale, une faible estime de soi, mais surtout le manque d’attitudes positives envers le travail telles que la ... [more ▼]

Les déterminants majeurs de la non-réinsertion et de la récidive sont la mauvaise santé mentale, une faible estime de soi, mais surtout le manque d’attitudes positives envers le travail telles que la motivation à avoir un emploi, la responsabilité à l’égard des résultats professionnels. Dans le cadre du projet Equal-reset (Réinsertion Économique et Sociale par l’Éducation et le Travail des détenus), nous avons tenté de montrer qu’il existait un lien entre santé mentale et valeur accordée au travail. Méthodes Parmi les 62 détenus présents au Centre Pénitentiaire de Givenich au moment de l’enquête, 52 ont été volontaires. Variables mesurées à l’aide d’un questionnaire : (1) la santé mentale à l’aide du General Health Questionnaire (GHQ-12 items) (Goldberg 1972), (2) la valeur attribuée au travail avec l’échelle de centralité du rôle professionnel (Meyers & Houssemand 2007) ; plus le score est élevé plus l’investissement accordé au travail dans la vie est important. Résultats Les détenus représentent une population jeune avec une surreprésentation des 25-34 ans. Une majorité d’entre eux a déjà eu une expérience professionnelle de plus de 24 mois, mais a un niveau d’éducation scolaire inférieur. Plus les détenus attribuent de l’importance au travail, moins ils ont de détresse psychique. Par rapport à un niveau d’instruction scolaire supérieur, un niveau inférieur favorise la dépression. Discussion Plus les détenus accordent de l’importance au travail, moins ils paraissent en souffrance psychologique ; les moins instruits étant les plus concernés. Développer des habitudes positives envers le travail dans le sens d'une motivation accrue pour la tâche est un moyen pour favoriser leur réadaptation et leur insertion dans la société, mais cela représente aussi des activités structurantes qui permettent aux détenus pendant le temps de la détention de garder ou de se reconstruire un équilibre mental. L’innovation du projet EQUAL-RESET a été de concevoir un dispositif comportant : • un accompagnement personnalisé assuré par un case manager du Service Psycho-Socio-Educatif selon la méthodologie de l’Empowerment Case Management ; • trois programmes d’accompagnement : Emploi & Employabilité, Enseignement & Formation, Développement Personnel (activités d’éducation pour la santé). Un parcours individualisé et un soutien psychologique sont recommandés pour aider les détenus à mieux exploiter leur potentiel dans les programmes d’accompagnement proposés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 80 (5 UL)