Results 101-120 of 152.
Bookmark and Share    
Full Text
See detailLes Allemands au Luxembourg - Deutsche in Luxemburg
Heinz, Andreas UL; Thill, Germaine; Peltier, François et al

E-print/Working paper (2013)

À la date du recensement (1er février 2011), 12 049 Allemands vivaient au Luxembourg, soit 2.4% de la population totale. En termes absolus, le nombre d’Allemands a augmenté légèrement, mais de façon ... [more ▼]

À la date du recensement (1er février 2011), 12 049 Allemands vivaient au Luxembourg, soit 2.4% de la population totale. En termes absolus, le nombre d’Allemands a augmenté légèrement, mais de façon continue, depuis le recensement de 1970; cependant leur part dans la population reste relativement stable depuis 1947. L’âge moyen des Allemands est légèrement supérieur à celui de la population du Grand-Duché dans son ensemble (42.1 ans, contre 38.7 ans). La très grande majorité des Allemands habitant au Luxembourg sont nés en Allemagne (78.2%), alors que 12.4% sont nés au Luxembourg. En termes absolus, les Allemands sont les plus nombreux à Luxembourg-Ville (3 546), soit 3.7% de la population de la capitale. La part relative des Allemands est cependant la plus élevée dans la commune de Grevenmacher, avec 7.7% de la population. D’une manière générale, les Allemands ont un niveau d’éducation supérieur à la moyenne des habitants du Luxembourg, les cohortes jeunes des Allemands présents dans le pays ayant atteint des niveaux d’éducation plus élevés que les cohortes plus âgées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 248 (146 UL)
Full Text
See detailLes communes de la région sud - Die Gemeinden der Région sud
Heinz, Andreas UL; Thill, Germaine; Peltier, François et al

E-print/Working paper (2013)

À la date du recensement au 1er février 2011, 148 812 personnes vivaient dans la région sud du pays, soit une augmentation de 12.3% par rapport au recensement de 2001. Cette augmentation de la population ... [more ▼]

À la date du recensement au 1er février 2011, 148 812 personnes vivaient dans la région sud du pays, soit une augmentation de 12.3% par rapport au recensement de 2001. Cette augmentation de la population est inférieure à la moyenne nationale (+16.6%). La structure par âge de la population de la région sud est assez proche de celle du pays dans son ensemble. On note néanmoins des différences significatives entre Luxembourgeois et étrangers. Les Luxembourgeois sont surreprésentés dans les cohortes âgées et parmi les jeunes adultes. En re-vanche, les étrangers sont surreprésentés parmi les enfants et, surtout, dans les cohortes d’âge moyen de 25 à 50 ans. 58.9% des habitants de la région sud sont luxembourgeois et 23.1% sont portugais. Le pourcentage des personnes de toutes les autres nationalités présentes atteint 18% de la population. Avec 41.1%, la part globale des étrangers dans la population de la région sud est un peu inférieure à la moyenne nationale (43.0% d’étrangers). La part des propriétaires de logement est de 76% dans la région sud, soit un pourcentage légèrement supé-rieur à la moyenne nationale (73.0%). En revanche, la surface moyenne de logement est plus réduite dans la région sud que dans le pays dans son en-semble (117 m², contre 130 m²). Le loyer moyen est de 727 € dans la région sud, alors qu’il est de 888 € dans le pays. En revanche, comme les surfaces louées sont plus réduites qu’en moyenne nationale, le loyer par mètre carré ne se situe pas très loin de la moyenne du Grand-Duché (11.86 €/m² dans la région sud, contre 12.45 €/m² dans le pays dans son ensemble). Quant aux types de ménages, les diffé-rences entre la région sud et le pays dans son en-semble sont peu significatives. En revanche, on constate des écarts importants quant au niveau d’éducation. 45.5% de la population de la région sud ont un niveau d’éducation faible (primaire, se-condaire inférieur). Le pourcentage correspondant n’est que de 34.5% en moyenne dans le pays. À l’inverse, la part des habitants de la région sud ayant un niveau d’éducation élevé (enseignement supérieur) est, avec 15.1%, largement inférieure à la moyenne nationale (27.1%). [less ▲]

Detailed reference viewed: 209 (144 UL)
Full Text
See detailLes communes de la Nordstad - Die Gemeinden der Nordstad
Heinz, Andreas UL; Thill, Germaine; Peltier, François et al

E-print/Working paper (2013)

22 349 personnes habitaient dans les communes de la Nordstad au moment du recensement (1er février 2011), soit 7.2% de plus qu’en 2001. Dans les quatre communes les moins peuplées et périphériques aux ... [more ▼]

22 349 personnes habitaient dans les communes de la Nordstad au moment du recensement (1er février 2011), soit 7.2% de plus qu’en 2001. Dans les quatre communes les moins peuplées et périphériques aux communes de Diekirch et Ettelbrück, la croissance démographique dépasse la moyenne de la Nordstad, alors que l’augmentation du nombre d’habitants à Ettelbrück (+6.6%) et à Diekirch (+4.1%) est plus faible que la moyenne. Globalement, l’augmentation de la population de la Nordstad (+7.2%) se situe en deçà de celle du pays dans son ensemble (+16.6%). La structure par âge de la population de la Nordstad correspond globalement à celle du Grand-Duché. Cependant, la présence de la caserne militaire à Diekirch fait que les hommes jeunes sont surreprésentés. Comparés aux étrangers, les Luxembourgeois sont surreprésentés dans les cohortes âgées, alors que les étrangers sont surreprésentés dans les cohortes d’âge moyen. 60.9% des habitants de la Nordstad sont des Luxembourgeois et 24.1% des Portugais. Toutes les autres nationalités représentent 15.0% des habitants. En ce qui concerne le logement (taux de propriétaires, surface moyenne de logement, taille des ménages), les situations dans la Nordstad et au Grand-Duché dans son ensemble sont comparables. En revanche, avec 737 € en moyenne, les loyers se situent largement en-dessous de la moyenne nationale (888 €). Quant au niveau d’éducation, on constate des différences significatives entre la Nordstad et le pays dans son ensemble. Si au Grand-Duché moins d’un tiers des habitants a un niveau d’éducation faible (34.5%), le pourcentage correspondant atteint 42.1% dans la Nordstad. À l’inverse, la part des habitants ayant atteint un niveau d’éducation élevé n’est que de 18.8% dans la Nordstad, contre 27.1% dans la population totale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 223 (139 UL)
Full Text
See detailLes personnes vivant en couple
Thill, Germaine; Peltier, François; Heinz, Andreas UL et al

E-print/Working paper (2013)

Parmi les 512 353 personnes recensées au 1er février 2011, 231 472 (soit 45.2%) vivent en couple. Ce pourcentage est un peu plus élevé pour les étrangers (47.6%) que pour les Luxembourgeois (43.4%). 88.1 ... [more ▼]

Parmi les 512 353 personnes recensées au 1er février 2011, 231 472 (soit 45.2%) vivent en couple. Ce pourcentage est un peu plus élevé pour les étrangers (47.6%) que pour les Luxembourgeois (43.4%). 88.1% des personnes vivant en couple sont mariées, 9.1% vivent en union consensuelle et 2.7% sont « pacsées ». Les Luxembourgeois sont un peu plus souvent mariés (89.1%) que les personnes de nationalité étrangère (86.9%), qui eux vivent plus souvent en union consensuelle avec respectivement 10.8% des étrangers et 7.8% des Luxembourgeois. Il existe une corrélation assez prononcée entre l’âge et le fait d’être marié, car seulement 45% des personnes âgées de 20 à 24 ans qui vivent en couple sont mariées, alors que presque la totalité des 65 ans et plus le sont (97.9%). Concernant la situation socio-économique des personnes vivant en couple, 59.5% ont un emploi tandis qu’environ un cinquième est à la retraite. Les personnes mariées ont plus souvent des enfants vivant dans le même noyau familial que les deux autres types d’union. En effet, 61.5% des personnes mariées ont des enfants vivant dans le même noyau familial contre respectivement 53.2% et 38.5% pour les personnes en union consensuelle ou pacsées. On dé-nombre au total 13.1% de couples mixtes (Luxembourgeois-étranger), 48.1% de couples formés par des Luxembourgeois et 38.8% de couples constitués par 2 étrangers. Une mixité plus prononcée est observée parmi les couples vivant en union consensuelle ou pacsés que parmi les couples mariés. Un cinquième de ces couples pacsés ou vivant en union consensuelle sont formés par une personne luxembourgeoise et une personne de nationalité étrangère (respectivement 19.2% et 20.7%). Ce pourcentage ne s’élève qu’à 12.1% pour les couples mariés. Parmi les couples où au moins une personne travaille, 4 sur 10 sont composés de deux personnes ayant le même statut dans l’emploi. Globalement, dans 27.8% des couples, on trouve au moins un des deux conjoints qui travaille dans le secteur public. [less ▲]

Detailed reference viewed: 196 (145 UL)
Full Text
See detailLeitfaden wissenschaftliches Arbeiten - Wie schreibe ich eine Hausarbeit und wie präsentiere ich sie?
Heinz, Andreas UL; Reuter, Julia; Zillien, Nicole

E-print/Working paper (2013)

Detailed reference viewed: 499 (23 UL)
Full Text
See detailLes quartiers de la Ville de Luxembourg - Luxemburg-Stadt: Die Stadtteile
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

Les habitants de la capitale (95 058 au 1er février 2011) se répartissent sur 24 quartiers. Le quartier de Bonnevoie-Sud est le plus peuplé (11 279 habitants), alors que Pulvermühle ne compte que 333 ... [more ▼]

Les habitants de la capitale (95 058 au 1er février 2011) se répartissent sur 24 quartiers. Le quartier de Bonnevoie-Sud est le plus peuplé (11 279 habitants), alors que Pulvermühle ne compte que 333 habitants. Entre 2001 et 2011, c’est le quartier du Cents qui a connu la croissance démographique la plus importante (+72.2%), tandis que les quartiers de Pfaffenthal (-8.7%) et de Clausen (-10.8%) ont perdu des habitants. Dans l’ensemble des quartiers de la capitale, la part des étrangers a augmenté. C’est dans le quartier de la Gare que la part des étrangers est la plus élevée (81.6% en 2011). Au Cents elle est la plus faible avec 42.4%. Dans le quartier de la Gare, la surface moyenne des logements est la plus restreinte (69.5 m²), alors qu’elle atteint plus du double à Cessange (130.0 m²). Les habitants du Grund et du quartier de la Gare vivent très majoritairement en location (respectivement 71.5% et 74.7% de la population). En revanche, au Cents, la part des locataires n’est que de 19.4%. En termes absolus, les loyers sont les plus élevés au Cents (1 285€ en moyenne par logement sans charges) et les moins élevés à Pfaffenthal (756€). Cependant, l’augmentation du prix des loyers de 2001 à 2011 est particulièrement importante au Pfaffenthal (+94.9%), alors qu’au Cents le loyer moyen n’a augmenté que de 28.7%. La surface des logements loués varie fortement entre les quartiers. Rapportés à la surface, les loyers sont les plus élevés dans le quartier de la Gare (17.08€ par m²), à Clausen (16.33€ par m²) et dans le quartier de Neudorf (16.27€ par m²). Ils sont les plus faibles à Pfaffenthal (11.41€ par m²) et à Hamm (11.79€ par m2). Dans la « Ville Haute Centre » et dans le quartier de la Gare, la part des personnes vivant seules est la plus élevée (43%). À Hamm, la part des couples avec enfant(s) parmi les ménages est la plus élevée (51.9%). En ce qui concerne le niveau d’éducation, c’est au Pfaffenthal que la part des personnes ayant un niveau d’éducation faible est la plus importante (53.0%), alors qu’au Limpertsberg le taux correspondant n’est que de 11.7%. Par contre, 67.5% des habitants du Limpertsberg ont atteint un niveau d’éducation élevé. [less ▲]

Detailed reference viewed: 465 (150 UL)
Full Text
See detailLa Ville de Luxembourg et sa périphérie - Luxemburg-Stadt im Vergleich zum Umland und dem Großherzogtum
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

95 058 personnes vivaient dans la capitale à la date du recensement (1er février 2011), soit 24.0% de plus qu’en 2001. Avec ce taux, la croissance démographique de la Ville de Luxembourg a dépassé celle ... [more ▼]

95 058 personnes vivaient dans la capitale à la date du recensement (1er février 2011), soit 24.0% de plus qu’en 2001. Avec ce taux, la croissance démographique de la Ville de Luxembourg a dépassé celle de sa périphérie, c’est-à-dire Luxembourg-Campagne1 (dont la population a augmenté de 17.0% de 2001 à 2011), mais aussi celle de l’ensemble du pays (+16.6%). Luxembourg-Ville et Luxembourg-Campagne représentaient ensemble 29.6% des habitants du pays en 2011, contre 28.4% en 2001. Seul un tiers des habitants de la capitale sont des Luxembourgeois (35.1%), suivis par les Français (14.3%) et les Portugais (14.1%). La sur-face moyenne des logements dans la Ville de Luxembourg est de 105.5 m² et se situe largement en-dessous de la surface moyenne des logements dans l’ensemble du pays (129.9 m²) et dans la périphérie de la Ville (144.8 m² à Luxembourg-Campagne). Cependant, la taille moyenne des ménages à Luxembourg-Ville (1.94 personnes par ménage) est également plus réduite que dans l’ensemble du pays (2.41) et à Luxembourg-Cam-pagne (2.47). Avec 26.4%, la part des habitants vivant seuls est près de deux fois plus élevée dans la capitale que dans le pays pris dans son en-semble (13.8%). 40.3% des habitants de la capitale vivent dans des ménages constitués par un couple avec enfant(s), alors que dans le pays le pourcen-tage correspondant atteint les 51.8%. Les habitants de la Ville de Luxembourg ont souvent des niveaux d‘éducation plus élevés que dans le reste du pays. La part des personnes ayant un diplôme de type « master » ou un doctorat (33.9%) est plus de deux fois plus élevé que dans le pays en général (14.8%). En revanche, les niveaux d’éducation faibles ou moyens sont moins fréquents dans la capitale que dans le reste du pays. [less ▲]

Detailed reference viewed: 235 (139 UL)
Full Text
See detailLes Belges au Luxembourg - Belgier in Luxemburg
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

Am 1. Februar 2011 (Stichtag der Volkszählung) leb-ten 16 926 Belgier in Luxemburg, was 3.3 % der Gesamtbevölkerung entspricht. Damit ist ihre ab-solute Zahl die höchste, die bei einer Volkszählung seit ... [more ▼]

Am 1. Februar 2011 (Stichtag der Volkszählung) leb-ten 16 926 Belgier in Luxemburg, was 3.3 % der Gesamtbevölkerung entspricht. Damit ist ihre ab-solute Zahl die höchste, die bei einer Volkszählung seit 1875 gemessen wurden. Verglichen mit der Gesamtbevölkerung sind die Belgier im Durch-schnitt geringfügig älter (39.3 Jahre vs. 38.7 Jahre). Mit 73.6 % wurde die Mehrheit der Belgier in Belgien geboren, weitere 17.2 % wurden in Luxemburg ge-boren. In absoluten Zahlen wohnen die meisten Belgier in Luxemburg-Stadt (3 892), ihr Anteil an Wohnbevölkerung ist jedoch in Winseler mit 17.9 % deutlich höher als in der Hauptstadt (4.1 %). Insge-samt betrachtet haben die Belgier häufiger hohe formale Bildungsabschlüsse als die Gesamtbevöl-kerung, wobei in beiden Gruppen die jüngeren Ko-horten höhere Bildungsabschlüsse aufweisen als die älteren. [less ▲]

Detailed reference viewed: 224 (147 UL)
Full Text
See detailLes Français au Luxembourg - Franzosen in Luxemburg
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

At the time of the census, 31,456 French lived in Luxembourg, or 6.1% of the total population. In absolute terms and as a percentage of the total population, these values ​​are the highest since the ... [more ▼]

At the time of the census, 31,456 French lived in Luxembourg, or 6.1% of the total population. In absolute terms and as a percentage of the total population, these values ​​are the highest since the census of 1875. The average age of the French living in Luxembourg is, with 34.7 years, lower than that of the total population (38.7 years). Since the 2001 census, the number of French living in Luxembourg increased by 57.4%. This growth exceeds even that of the total of foreigners which has increased by 35.9% since 2001. 72% of French residents in 2011 arrived between 1995 and 2011, while the corresponding figure for this time period is only 56% for all immigrants. 73.4% of the French living in the country were born in France and 16.4% were born in the Grand Duchy. The French are the most numerous in Luxembourg City (13 450 people). Their relative share is also the highest in the capital, with 14.1% of the population of the City of Luxembourg. Overall, the education level of french people living in Luxembourg is higher than that of the total population. [less ▲]

Detailed reference viewed: 239 (141 UL)
Full Text
See detailNiveau d’éducation de la population du Grand-Duché de Luxembourg
Peltier, François; Thill, Germaine; Heinz, Andreas UL et al

E-print/Working paper (2013)

Un peu plus d’un quart (27%) de la population âgée d’au moins 15 ans ne poursuivant plus d’études possèdent un diplôme de l’enseignement supérieur. Ce pourcentage est un peu plus élevé chez les hommes que ... [more ▼]

Un peu plus d’un quart (27%) de la population âgée d’au moins 15 ans ne poursuivant plus d’études possèdent un diplôme de l’enseignement supérieur. Ce pourcentage est un peu plus élevé chez les hommes que chez les femmes (29.7% contre 24.5%). En revanche, un cinquième de la population (19.9%) n’a pas dépassé le niveau d’enseignement primaire. La part des personnes ayant atteint le niveau du secondaire inférieur est de 14.6% et 35.5% de la population ont atteint un niveau d’éducation du secondaire supérieur. Depuis 2001, une augmentation du niveau d’éducation est observée. La part des diplômés de l’enseignement supérieur passe de 19.6% en 2001 à 27.0% en 2011. Les générations les plus âgées ont un niveau d’éducation moins élevé que les générations plus jeunes : 53.5% des 85 ans et plus ont, au maximum, atteint le niveau d’enseignement primaire, contre seulement 9.4% des 20 à 39 ans. Les personnes de nationalité étrangère sont surreprésentées pour deux niveaux d’éducation : le primaire et le supérieur. 24.4% des étrangers n’ont atteint que le niveau d’éducation primaire, contre 16.8% des Luxembourgeois. En revanche 31.8% des étrangers ont atteint un niveau d’éducation supérieur, contre seulement 23.7% des Luxembourgeois. Le type de diplôme obtenu à une grande influence sur la profession exercée. 88.6% des personnes qui travaillent dans les professions intellectuelles et scientifiques ont un diplôme de l’enseignement supérieur, alors qu’ils ne représentent que 1.8% des personnes exerçant une profession élémentaire. À noter également que 57.4% des personnes nées au Grand-Duché et ayant obtenu un diplôme supérieur ont acquis leur diplôme à l’étranger. Si l’on ne prend en compte que les personnes ayant obtenu un master ou un doctorat, ce pourcentage atteint les 90.7%. [less ▲]

Detailed reference viewed: 284 (161 UL)
Full Text
See detailLes Portugais au Luxembourg - Portugiesen in Luxemburg
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

On the occasion of the Portugal day, STATEC and the University of Luxembourg publish a portrait of the portuguese population living in Luxembourg, based on the results of the population census. On ... [more ▼]

On the occasion of the Portugal day, STATEC and the University of Luxembourg publish a portrait of the portuguese population living in Luxembourg, based on the results of the population census. On February 1st 2011 (Census Day), 82 363 Portuguese lived in Luxembourg, who make up 16.1% of the total population. Since 1970, the absolute number of Portuguese, as well as their share in the population increased continuously. The average age of the Portuguese is much lower than the average age of the total population (32.9 years against 38.7 years). 3 011 Portuguese living in Luxembourg are 65 years and older. This corresponds to only 3.7% of the total Portuguese population living in Luxembourg, whereas the proportion of persons aged 65 and over in the total population reached 14%. 70.0% of Portuguese living in Luxembourg were born in Portugal and 24.4% were born in Luxembourg. In absolute terms, most Portuguese (13 567) live in the City of Luxembourg. However, their relative share is the highest in Larochette (45.2% of the population of this municipality). On average, the Portuguese have a lower level of education than the total population. However, as for the total population, the level of education increased: the younger cohorts are better educated than older cohorts. Nevertheless, a gap remains. In the age group of 25 to 34 years, 50% of Portuguese people have a low level of education (primary and lower secondary), while the corresponding percentage is 20% for this age group in the total population. 53% of Portuguese living in the country in 2011 immigrated to Luxembourg between 1995 and 2011. [less ▲]

Detailed reference viewed: 472 (170 UL)
Full Text
See detailLa langue principale, celle que l’on maîtrise le mieux - Die am besten beherrschte Sprache (Hauptsprache)
Fehlen, Fernand UL; Heinz, Andreas UL; Peltier, François et al

E-print/Working paper (2013)

Avec 55.8%, la grande majorité des habitants du pays ont indiqué le luxembourgeois comme langue principale. Le portugais (15.7%) et le français (12.1%) suivent en deuxième et troisième position. Il existe ... [more ▼]

Avec 55.8%, la grande majorité des habitants du pays ont indiqué le luxembourgeois comme langue principale. Le portugais (15.7%) et le français (12.1%) suivent en deuxième et troisième position. Il existe un lien fort entre la nationalité et la langue principale : 88.8% des Luxembourgeois indiquent maîtriser le mieux la langue luxembourgeoise, ce taux est de seulement 8.0% pour les étrangers. Il est de 95.5% pour les Luxembourgeois de naissance et de 49.7% pour les Luxembourgeois par naturalisation. Le pays d'origine des parents a une influence sur la langue principale des Luxembourgeois de naissance de moins de 20 ans. Si les deux parents sont nés au Grand-Duché, la langue principale des enfants est dans 98.3% des cas le luxembourgeois ; si les deux parents sont nés à l’étranger, ce taux est seulement de 50.4%. Pour les immigrés, le taux de ceux qui indiquent le luxembourgeois comme langue principale augmente avec la durée de séjour: Pour ceux arrivés avant 1962, la proportion est de 49.8% ; pour ceux venus entre 2007 et 2011, elle tombe à 1.5%. La présence du luxembourgeois comme langue principale est particulièrement marquée là où la proportion des étrangers est faible : à Consthum, le luxembourgeois est la langue principale de 83.9% des habitants alors que dans la ville de Luxembourg, cette proportion est de 35.2%. [less ▲]

Detailed reference viewed: 479 (177 UL)
Full Text
See detailLes Italiens au Luxembourg - Italiener in Luxemburg
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

On February 1st 2011 (Census Day), 18,059 Italians lived in Luxembourg and made up 3.5% of the total population. Their number has decreased since 1970. In that year 23,490 Italians (6.9% of the total ... [more ▼]

On February 1st 2011 (Census Day), 18,059 Italians lived in Luxembourg and made up 3.5% of the total population. Their number has decreased since 1970. In that year 23,490 Italians (6.9% of the total population) are still counted. In 1960, Italians accounted for 37.8% of all foreigners living in Luxembourg. In 2011, the Italians account only for 8.2% of the foreign citizens living in Luxembourg. In comparison with the general population, the Italians are much older on average (45.2 years for Italians, against 38.7 years on average for the total population). The majority of Italians living in Luxembourg was born in Italy (62.7%). 28.3% were born in Luxembourg. In absolute terms, most Italians live in the City of Luxembourg (5 750, nearly 30% of all Italians living in the Grand Duchy). However, their relative proportion in the population is the largest in Bertrange (7.0% of the population of the municipality, against 3.5% at the national level). Overall, the Italians have a lower level of formal education than the total population on average. However, young Italians have more often higher levels of education than people of the same age in the total population. [less ▲]

Detailed reference viewed: 292 (149 UL)
Full Text
See detailMénages et types de familles
Thill, Germaine; Peltier, François; Heinz, Andreas UL et al

E-print/Working paper (2013)

On the occasion of the International Day of Families, celebrated annually on May 15, STATEC and the University of Luxembourg / INSIDE (Integrative Research Unit on Social and Individual Development ... [more ▼]

On the occasion of the International Day of Families, celebrated annually on May 15, STATEC and the University of Luxembourg / INSIDE (Integrative Research Unit on Social and Individual Development), publish the first results on the situation of households and families in the Grand Duchy of Luxembourg. Of the 512 353 people enumerated on February 1st 2011, 503 280 persons, or more than 98% live in private households and 2% in collective households. 83.4% of people living in private households are part of a family household, that is to say, a household in which at least two persons must be related. Nearly two-thirds of people live in households formed of only one couple with or without children, and 10% live in single-parent households. [less ▲]

Detailed reference viewed: 232 (146 UL)
Full Text
See detail1.8% de la population vit dans un ménage collectif
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

On 1st February 2011, 1.8% of the population of the Grand Duchy were in an institutional household (9073 persons). Among those persons, we find mainly people living in old people’s home (56.1% of ... [more ▼]

On 1st February 2011, 1.8% of the population of the Grand Duchy were in an institutional household (9073 persons). Among those persons, we find mainly people living in old people’s home (56.1% of collective households), then people living in home for adults (10.4%), children living in home for child (5.8%), military living in barracks (5.5%) and those in prison (5.0%). If everyone may need at a time in his life to stay in a collective household, two age’s categories are particularly relevant: the elderly and young adults. [less ▲]

Detailed reference viewed: 1241 (160 UL)
Full Text
See detailLes langues parlées au travail, à l’école et/ou à la maison
Fehlen, Fernand UL; Heinz, Andreas UL; Peltier, François et al

E-print/Working paper (2013)

70.5% of the population uses Luxembourgish at work, school and/or at home, 55.7% French and 30.6% German. On average 2.2 languages ​​are used. Adolescents and young adults exceed this average, while ... [more ▼]

70.5% of the population uses Luxembourgish at work, school and/or at home, 55.7% French and 30.6% German. On average 2.2 languages ​​are used. Adolescents and young adults exceed this average, while children and the elderly are below. About half of the Germans, Dutch and Montenegrins living in Luxembourg use Luxembourgish and occupy the first three places among the foreign nationalities speaking Luxembourgish. The use of Luxembourgish by immigrants increases with the duration of their stay. In rural regions, especially in the north of the country, where the rate of foreigners is relatively low, the percentage of the resident population using Luxembourgish generally exceeds 80% (Consthum 94.8%). In Luxembourg City the rate is only 48.8%. [less ▲]

Detailed reference viewed: 436 (161 UL)
Full Text
See detailL’arrière-plan migratoire de la population du Grand-Duché de Luxembourg
Peltier, François; Thill, Germaine; Heinz, Andreas UL et al

E-print/Working paper (2013)

61.2% de la population du Grand-Duché ont un « background » migratoire, soit directement ou indirectement à travers les parents. À contrario, 38.8% des résidents n’ont pas d’arrière-plan migratoire ... [more ▼]

61.2% de la population du Grand-Duché ont un « background » migratoire, soit directement ou indirectement à travers les parents. À contrario, 38.8% des résidents n’ont pas d’arrière-plan migratoire (Luxembourgeois nés au Grand-Duché de parents tous les deux également nés au Luxembourg). Le « background » migratoire d’une personne peut être appréhendé à travers sa nationalité, son lieu de naissance, mais également à travers le lieu de naissance des parents. Les personnes de nationalité étrangère nées à l’étranger de deux parents également nés à l’étranger représentent 32.0% de la population. Près d’un dixième de la population (8.5%) est né au Luxembourg de parents nés tous les deux à l’étranger et est de nationalité étrangère. Parmi ces personnes, nous retrouvons pour près de la moitié des Portugais. 4.6% des résidents sont Luxembourgeois nés au Grand-Duché de deux parents nés à l’étranger. 4.3% des personnes résidentes sont luxembourgeoises nées à l’étranger et dont les deux parents sont également nés à l’étranger. Ce groupe inclut les personnes immigrées nées à l’étranger qui ont été naturalisées (94.9% des cas). À noter également que 11.3% de la population ont un arrière-plan migratoire à travers un des deux parents. [less ▲]

Detailed reference viewed: 284 (159 UL)
Full Text
See detailImmigration et migrations internes - Zuwanderung aus dem Ausland und Binnenwanderung
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

43,942 people counted in the Luxembourg 2011 census have immigrated from abroad to Luxembourg between 2005 and 2011. More than a third (34.1%) of these immigrants settled in the City of Luxembourg. During ... [more ▼]

43,942 people counted in the Luxembourg 2011 census have immigrated from abroad to Luxembourg between 2005 and 2011. More than a third (34.1%) of these immigrants settled in the City of Luxembourg. During the same period 65,627 people migrated from one municipality to another within the country. A clear trend appears, namely the fact that many people are leaving Luxembourg City for another part of the country, notably the suburbs. There are 4 507 people from another municipality who settled in the capital, but 12,035 people have left for another municipality. Two different geographical models are identified for immigration and internal migration. The capital attracts many immigrants (a proportion that far exceeds the percentage of inhabitants of the capital in the total population), while for internal migration, there are more people moving from Luxembourg City to another municipality. The age structure of immigrants from abroad and people who migrate internally is very similar. It is mainly young adults and their children. [less ▲]

Detailed reference viewed: 318 (165 UL)
Full Text
See detailLocation : Surfaces et loyers - Mietwohnungen: Kaltmieten - Wohnungsgrößen - Vorzugsmieten
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

In Luxembourg, 28.3% of households are renters, which corresponds to 24.7% of the population. 91.9% of renter households pay a normal rent and 8.1% a reduced rent. On average, a reduced rent is € 396.7 ... [more ▼]

In Luxembourg, 28.3% of households are renters, which corresponds to 24.7% of the population. 91.9% of renter households pay a normal rent and 8.1% a reduced rent. On average, a reduced rent is € 396.7, while a normal rent reaches € 887.8 for similar surfaces (respectively 84.1 m² and 83.5 m²). In absolute terms, the rents are higher in municipalities located in the outskirts of the capital. With the distance from Luxembourg City, rents decrease. However, the housing surfaces in densely populated areas such as the City of Luxembourg, are generally smaller, so that the rent per square meter is the highest in the capital: 14.7 € per m² in the City of Luxembourg, against 12.5 € per m² on national average. Significant differences also exist in rent according to the nationality of the tenant. Britons pay on average the highest rents, but together with the Dutch, they also have larger surfaces. Montenegrins rent the smallest surface area per capita (27.5 m²). The level of rents depends on the time of moving in the dwelling. The average rent for a dwelling in which a household moved from 2001 to 2011 is € 13 per m², against € 7 per m² for a dwelling in which a household moved before 1980. [less ▲]

Detailed reference viewed: 280 (151 UL)
Full Text
See detailSurface et équipement du logement - Die Wohnsituation: Wohnfläche und Ausstattung der Wohnung
Heinz, Andreas UL; Peltier, François; Thill, Germaine et al

E-print/Working paper (2013)

In Luxembourg, a household has, on average, 129.9 m² surface of dwelling. But deviations from this average are important: with increasing household size, the surface of dwelling also increases. However ... [more ▼]

In Luxembourg, a household has, on average, 129.9 m² surface of dwelling. But deviations from this average are important: with increasing household size, the surface of dwelling also increases. However, the surface per capita is highest for single households, that is to say, people living alone (95.2 m²). For a household of six people or more, the surface available per person is only 30.1 m². It is in Esch-sur-Alzette where the dwelling surface per household is the lowest (96.0 m² on average), while in Niederanven the dwelling surface per household reaches 190.2 m². Dwelling surfaces also vary according to the nationality of the reference person of the household. Households whose reference person is British have the largest dwelling surface (158.7 m² per household on average), followed by the Dutch (153.6 m² per household) and Luxemburgers (140.9 m²). With 97.9 m² per household on average, the Portuguese live in smaller dwellings. There is also a link between the occupancy status and the surface of the dwelling. Owner households live in the most spacious dwellings (147.7 m² on average), while the surface available for tenant households is only 83.6 m². As the household size of owners is on average greater than that of renter households, per capita differences are smaller. The dwelling surface per capita of an owner household is 69.9 m², while for a tenant household, the dwelling surface per capita is 47.2 m². 97.0% of dwellings have a minimum standard of basic equipment, i.e. a bathroom, a toilet and central heating. [less ▲]

Detailed reference viewed: 268 (156 UL)