Reference : Les retraites au Luxembourg : modélisation et évaluation d'un système diversifié avec...
Reports : Internal report
Business & economic sciences : Economic systems & public economics
http://hdl.handle.net/10993/9037
Les retraites au Luxembourg : modélisation et évaluation d'un système diversifié avec répartition et capitalisation
French
Guigou, Jean-Daniel mailto [University of Luxembourg > Faculty of Law, Economics and Finance (FDEF) > Luxembourg School of Finance (LSF) >]
Lovat, Bruno []
Schiltz, Jang mailto [University of Luxembourg > Faculty of Law, Economics and Finance (FDEF) > Luxembourg School of Finance (LSF) >]
2010
Axa Luxembourg
112
Luxembourg
[en] Nous développons un modèle permettant d évaluer l e¢ cacité d un système
de pension diversi é - dont le nancement est basé à la fois sur la répartition et la
capitalisation - à partir de données propres au Luxembourg. Le critère d e¢ cacité
retenu est celui de la soutenabilité à long terme du système. Nous comparons ainsi
la soutenabilité dans le temps d un régime combinant répartition et capitalisation
avec celle d un régime reposant uniquement soit sur la répartition, soit sur la
capitalisation. Cette étude procède en trois étapes.
La première étape consiste à mettre en évidence les courbes d évolution des
salaires au Luxembourg. Pour y parvenir, nous avons utilisé une méthode statis-
tique récente basée sur les trajectoires de développement. Nous avons estimé les
paramètres du modèle à partir d une base de données unique, fournie par l IGSS,
comprenant les salaires annualisés de tous les employés du secteur privé luxem-
bourgeois. Nous avons ainsi obtenu neuf trajectoires moyennes d évolution des
salaires ainsi que le poids de chacune d elles dans la société luxembourgeoise.
La deuxième étape propose une évaluation du système d assurance-pension
luxembourgeois à partir d un nouveau critère : le coe¢ cient de soutenabilité. Il
s agit du nombre d euros que les actifs doivent gagner en moyenne pour assurer
chaque euro de retraite avec la législation en vigueur. Nos estimations montrent
la forte sensibilité du coe¢ cient de soutenabilité aux variables démographiques,
mettant ainsi en évidence le risque qui pèse sur le système par répartition au
Luxembourg.
La troisième et dernière étape introduit la capitalisation dans l analyse. Concrè-
tement, il s agit d une épargne-retraite constituée par annuités constantes et pla-
cée à un taux d intérêt aléatoire. Le problème revient alors à déterminer le mon-
tant optimal de l annuité pour chacun des neuf groupes d individus déjà identi és
et d en déduire les ratios répartition/capitalisation correspondants. Notre critère
repose là aussi sur le nombre d euros qu il est nécessaire de gagner pour assurer le
nancement de chaque euro de retraite, et de la variabilité de ce nombre, mais en
tenant compte cette fois-ci, non seulement de l e¤ort collectif (via la répartition),
mais aussi de l e¤ort individuel (via la capitalisation). Le but est alors de contrôler
la variabilité de l e¤ort total au sein du nouveau système, sous la contrainte d un
gain en soutenabilité par rapport au système initial. Des résultats di¤érents en
termes de ratio répartition/capitalisation d une part, et d annuités d autre part,
sont obtenus en fonction du gain de soutenabilité que l on se donne a priori.
http://hdl.handle.net/10993/9037

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Private access
2010_8 Axa.pdfPublisher postprint10.04 MBRequest a copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.