Reference : Les immigrants portugais au Luxembourg : Projets futurs et bien-être
Scientific congresses, symposiums and conference proceedings : Unpublished conference
Social & behavioral sciences, psychology : Multidisciplinary, general & others
Multilingualism and Intercultural Studies
http://hdl.handle.net/10993/38383
Les immigrants portugais au Luxembourg : Projets futurs et bien-être
English
[en] Portuguese Immigrants in Luxembourg: Future Projects and Well-Being
Barros Coimbra, Stephanie mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > >]
Albert, Isabelle mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Ferring, Dieter mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
1-Mar-2017
Yes
No
International
Journée d’étude « Vieillissement et mobilités géographiques : Famille, care et migration
01-03-2017
Vieillissements et Société, le Campus Condorcet et l’Institut Nationales d’Etudes Démographique
Paris
France
[en] migrants ; ageing ; Portuguese ; subjective well-being ; Future plans ; Luxembourg
[en] Actuellement, dans plusieurs pays européens, les immigrants de la première génération se rapprochent de l’âge de la retraite, confrontant ainsi prochainement les sociétés occidentales aux besoins émergents des futurs pensionnés immigrants et de leur famille. Au Luxembourg, à ce jour, la communauté portugaise représente le groupe migrant le plus important (16 % de la population totale). En 2011, près de 14% de la population totale était recensé comme étant âgé de plus de 65 ans, dont 3.7% de Portugais. Peu de recherches ont été menées concernant les projets futurs de ces immigrants portugais ainsi que des attentes mutuelles entre générations familiales. Dans notre étude nous nous concentrons sur (1) les projets futurs du retour migratoire des immigrants portugais âgés, (2) les caractéristiques des différents groupes (a)rester au Luxembourg, b) retourner au Portugal, c) alterner entre les deux pays) et (3) les stratégies d’autorégulation de chaque groupe en considérant le contrôle primaire et secondaire, la satisfaction de vie ainsi que le soutien intergénérationnel entre parents migrants âgés et leurs enfants adultes. L’étude présentée fait partie du projet IRMA (« Intergenerational Relations in the light of Migration and Ageing »), qui s’intéresse aux relations entre les enfants adultes et leurs parents âgés, en comparant des familles PT à des familles LU, toutes résidentes du Luxembourg. Seules les données concernant la génération des parents PT ont été utilisées pour la présente étude. Les participants, au nombre de N = 125 et âgés entre 41 et 80 ans (51.2% de femmes), ont été interrogés à l’aide d’un questionnaire standardisé (PT et FR). Tous les participants sont nés au Portugal, mais vivent au Luxembourg depuis en moyenne M = 31.36 ans (SD = 8.66). Les résultats démontrent la diversité au sein du groupe des immigrants. Les raisons d’un éventuel retour s’avèrent être de nature plutôt personnelle/individuelle, liées aux aspects du style de vie ainsi qu’à un sentiment d’identité culturelle étroitement associé au pays d’origine ; les motifs pour rester au Luxembourg ou alterner sont quant à eux plutôt sociaux/familiaux et pratiques. La venue de petits-enfants ainsi que le lieu de vie des enfants adultes semblent influencer la décision finale, laissant entrevoir l’importance des relations et du soutien intergénérationnels. La participation et le dévouement au pays d’accueil et le choix de rester peuvent aussi grandir au fur et à mesure des années passées dans ce pays. Les programmes pour la prévention de la santé et la promotion du bien-être devraient être plus étroitement adaptés aux besoins, souhaits et idéaux des immigrants âgés, tout en prenant en considération la question de savoir où ils veulent habiter dans le futur et pourquoi ainsi que le système de soutien intrafamiliale mis en place par les familles elles-mêmes. Les résultats seront davantage discutés et élaborés en vue d’éventuels futurs programmes de prévention et de soutien.
Fonds National de la Recherche - FnR
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/10993/38383
FnR ; FNR4009630 > Isabelle Astrid Albert > IRMA > Intergenerational Relations in the Light of Migration and Ageing > 01/09/2013 > 31/08/2016 > 2012

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.