Reference : L'art pariétal dans l'oeuvre de Jean Rouaud : d'une cosmogonie préhistorique à une mé...
Scientific journals : Article
Arts & humanities : Literature
http://hdl.handle.net/10993/38221
L'art pariétal dans l'oeuvre de Jean Rouaud : d'une cosmogonie préhistorique à une métaphysique poétique
French
Freyermuth, Sylvie mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Education, Culture, Cognition and Society (ECCS) >]
Dec-2018
Elseneur
Presses Universitaires de Caen
33
Sur la paroi nocturne. L'art pariétal dans les littératures des XXe et XXIe siècles
203-218
Yes (verified by ORBilu)
International
0758-3478
Caen
France
[fr] Ce travail se propose d’analyser les représentations des grottes ornées dans l’œuvre de Jean Rouaud. L’étude met en évidence, à travers des relations intertextuelles très fortes, le continuum qui lie les cycles de la création roualdienne par l’intermédiaire de ce thème, de sorte qu’il apparaît nécessaire d’aller au-delà de la manifestation de la fascination de l’auteur pour les fresques pariétales préhistoriques. Il convient dès lors de s’interroger sur la récurrence du motif de la caverne ornée dans les textes de Jean Rouaud.
On a ainsi mis en évidence une réflexion poétique de l’écrivain sur la naissance de l’art avec Préhistoires (2007) ; au conte se substitue l’art pictural, caché dans les entrailles de la terre. La femme promise (2009) met également en scène une grotte ornée, mais cette fois, il s’agit de réfléchir à l’évolution de l’humanité quant au Beau et au Bien. Enfin, La splendeur escamotée de frère Cheval ou le secret des grottes ornées (2018) retrace le passage d’une cosmogonie préhistorique à une métaphysique poétique de l’auteur.
[en] This paper concerns the analysis of the representations of ornamented caves in Jean Rouaud’s work. The study highlights, through strong intertextual relations, the continuum which links the cycles of Jean Rouaud’s creation through this theme, so that it is necessary to go beyond the fascination developed by the author about the prehistorical cave paintings. Then it’s suitable to question the recurrence of the pattern of the ornamented cave in Jean Rouaud’s texts.
This work reveals a poetical thought of the writer about emergence of art in Préhistoires (2007); the pictorial art, hidden in the loins of the earth, replaces the tale. La femme promise (2009) also stages an ornamented cave, but this time, it is to think about humanity evolution concerning the beauty and the good. Last, La splendeur escamotée de frère Cheval ou le secret des grottes ornées (2018) traces the passage from a prehistorical cosmogony to author’s poetical metaphysics.
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/10993/38221

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
14_Freyermuth_11-10.pdfPublisher postprint191.28 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.