Reference : Le changement de rôle des patients de maladie Chronique dans l'organisation des soins
Scientific congresses, symposiums and conference proceedings : Paper published in a book
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
Sustainable Development
http://hdl.handle.net/10993/36127
Le changement de rôle des patients de maladie Chronique dans l'organisation des soins
French
Odero, Angela [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Bucki, Barbara []
Baumann, Michèle mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Jun-2018
Pratiques et interventions en santé
AFPSA
Yes
International
Metz
France
Xème Congrès Francophone de psychologie de la santé: pratiques et interventions en santé
13-06-2018 to 15-06-2018
Association Française de Psychologie de la SAnté - AFPSA
Metz
France
[fr] approche patient partenaire de soins ; capital culturel en santé ; focus groupe
[fr] Introduction: Les patients sont de plus en plus impliqués dans les soins qui exigent leur engagement dans la surveillance, la prévention des risques, l'auto-éducation et l'auto-traitement. Les professionnels, quant à eux, ils sont plus enclins à adopter avec leurs patients des modèles d'interaction équitable. Sur le plan théorique, une Approche Patient Partenaire de Soins (APPS) a été proposée par des chercheurs canadiens. Pour clarifier ce que représente l’APPS, une étude qualitative a tenté d’analyser les facteurs culturels et psychosociaux qui interviennent dans la mise en place d’une APPS.
Méthode : Avec l’appui des associations luxembourgeoises, six focus groupes ont été organisés avec 30 patients. A partir des retranscriptions, une analyse de contenu thématique catégorielle a été réalisée avec l’aide de N’Vivo 12
Résultats: Parmi les obstacles qui freinent une APPS, des divergences culturelles entre patients et professionnels de santé sont évoqués. Des patients préfèrent en effet rester en harmonie avec leurs valeurs et refusent de partager les prises de décision, pour eux seuls les professionnels doivent les prendre. Les échanges avec les professionnels restent compliqués car des positions dominantes et autoritaires demeurent. Parmi les facteurs favorisants APPS, on peut retenir le fait que les patients estiment avoir une connaissance de leur corps, et qu’ils ressentent l’impact que peut avoir les effets secondaires des traitements ; ceci à condition qu’ils soient capables de les verbaliser. Enfin l'accent est mis sur une confiance réciproque.
Conclusion: Une éducation des patients devrait être développée pour leur permettre d’acquérir un «Capital Culturel en Santé» ; une connaissance de base favorisant la compréhension des soins et facilitant les relations avec les professionnels de santé. De même, une formation médicale et une pratique infirmière plus soutenues par des «Compétences Culturelles» permettaient aux professionnels de mieux reconnaître l'impact socioculturel que peut avoir leur identité lors de leurs relations avec les patients.
Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) > Institute for Research on Socio-Economic Inequality (IRSEI)
University of Luxembourg - UL
Researchers ; Professionals ; Students ; General public ; Others
http://hdl.handle.net/10993/36127
R-AGR-3192-11 APPS INTERREG Baumann Michèle

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
AFPSA 2018 UNI LU APPS INTERREG V7.pdfPublisher postprint422.6 kBView/Open

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
Programme_PAO.pdf11.35 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.