Reference : "Rien n'est possible sans les hommes, rien n'est durable sans les institutions"
Diverse speeches and writings : Article for general public
Law, criminology & political science : Political science, public administration & international relations
Arts & humanities : History
Arts & humanities : Multidisciplinary, general & others
Business & economic sciences : General economics & history of economic thought
Business & economic sciences : International economics
http://hdl.handle.net/10993/36067
"Rien n'est possible sans les hommes, rien n'est durable sans les institutions"
English
Danescu, Elena mailto [University of Luxembourg > Luxembourg Center for Contemporary and Digital History (C2DH) > >]
30-Jun-2018
Luxemburger Wort
Imprimerie Saint-Paul
No
International
Luxembourg
Luxembourg
[en] European Integration History ; History of European institutions ; European Governance ; Luxembourg in European Integration process ; Euro ; European Parliament ; European Commission ; European Council ; Eurogroupe ; Joseph Bech ; Pierre Werner ; Gaston Thorn ; Jacques Santer ; Jean-Claude Juncker ; Jean Monnet ; Robert Schuman ; Altiero Spinelli
[en] Le 19 juin 1983, au Conseil européen de Stuttgart, le Premier Ministre, Pierre Werner, signe la Déclaration solennelle sur l'Union européenne. Ce document programmatique affirme la nécessité de « progresser vers une union toujours plus étroite entre les peuples et les États membres » et considère l’amélioration des institutions communautaires et la coopération politique comme clé de voûte pour plus d’Europe.
Trente-cinq ans plus tard, ces desiderata trouvent un ample écho dans l’actualité.
Researchers ; Professionals ; General public
http://hdl.handle.net/10993/36067
Le cadre institutionnel européen puise ses racines dans la Déclaration du 9 mai 1950, inspirée par Jean Monnet et présentée par Robert Schuman, qui propose la création d’une Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) dotée d’une institution supranationale - la Haute Autorité, dont le Luxembourg devient en 1952 lieu de travail, grâce à l’intelligence politico-diplomatique de Joseph Bech. Le plan Schuman envisageait la CECA comme la première étape vers une intégration économique générale et, finalement, vers une fédération politique. Au gré des traités et des élargissements successifs, l’architecture institutionnelle est forgée par le double impératif de l’efficacité et de la démocratie, mais l’équilibre entre éléments supranationaux et intergouvernementaux n’est pas facile à trouver. En témoignent le rejet par la France du Général de Gaulle de l’esquisse d’une Communauté politique et de la Communauté européenne de défense (1954).

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
30_06_2018_Luxemburger Wort_History of European Institutions_Luxembourg__ElenaDanescu.pdfPublisher postprint92.3 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.