Reference : La satisfaction de vie des élèves au Luxembourg
E-prints/Working papers : First made available on ORBilu
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
Sustainable Development
http://hdl.handle.net/10993/35518
La satisfaction de vie des élèves au Luxembourg
French
Kern, Matthias Robert mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Heinz, Andreas mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Catunda, Carolina mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Willems, Helmut mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
23-Apr-2018
HBSC factsheets Luxembourg n°2
5
No
Luxembourg
[fr] satisfaction de vie ; HBSC ; Luxembourg
[fr] Dans le cadre de l’enquête HBSC 2014, les élèves devaient indiquer à quel point ils étaient satisfaits de leur vie. La valeur « 0 » signifiait « la plus mauvaise vie possible » et la valeur « 10 » signifiait « la meilleur vie possible ». Parmi les participants du Luxembourg, 82 % ont indiqué une valeur de 6 ou plus, ce qui est défini comme étant « un niveau de satisfaction de vie élevé ». Pour 10 % d’entre eux, la satisfaction de vie était cotée avec la valeur moyenne de 5 et les 8 % restants ont indiqué une valeur inférieure à 5. La satisfaction de vie des filles moins âgées est plus élevée que celle des filles plus âgées. Chez les garçons, par contre, la satisfaction de vie reste pratiquement constante de 11 à 18 ans. Les garçons sont plus satisfaits de leur vie que les filles, ainsi que les enfants issus des familles avec un niveau socio-économique élevé, en comparaison avec ceux issus des familles ayant un niveau socio-économique faible. La satisfaction de vie est également liée aux problèmes de santé : les élèves qui indiquent souffrir fréquemment de douleurs, de tristesse, de mauvaise humeur / d’irritabilité, de nervosité, de problèmes à s’endormir ou de vertiges sont moins souvent satisfaits de leur vie.
Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/10993/35518

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Factsheet 2 Life Satisfaction French.pdfPublisher postprint221.87 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.