Reference : Migration internationale au Luxembourg - SOPEMI Report 2017
Reports : Expert report
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Law / European Law
http://hdl.handle.net/10993/33369
Migration internationale au Luxembourg - SOPEMI Report 2017
French
[en] International Migration in Luxembourg - SOPEMI Report 2017
Tüske, Annamaria [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE)]
Sommarribas, Adolfo mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
Nienaber, Birte mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
30-Nov-2017
OLAI, Université du Luxembourg
106
Luxembourg
Luxembourg
[en] immigration ; asile
[en] Suite au pic constaté en 2015, le nombre de demandes de protection internationale a légèrement diminué en 2016, passant de 2 447 en 2015 à 2 035 en 2016 (soit une baisse de 16,8 %). Malgré le ralentissement de la tendance, ces chiffres restent supérieurs aux niveaux de 2013-2014. Les ressortissants syriens sont toujours la première nationalité de demandeurs de protection internationale (14,3 %), les ressortissants irakiens chutent à la 4ème place (7,9 %), après les ressortissants albanais (11,2 %) et kosovars (10,2 %). Le Luxembourg continue d’occuper la 4ème place parmi les Etats membres en termes d’accueil de demandeurs de protection internationale par rapport à sa population nationale. Le taux de reconnaissance de protection internationale est passé de 228 (200 statuts de réfugiés et 28 protections subsidiaires) en 2015 à 790 (764 statuts de réfugiés et 26 protections subsidiaires) en 2016. Ces chiffres représentent une augmentation de 246,5 % des décisions positives par rapport à 2015.
Le Luxembourg continue de démontrer sa solidarité à l’égard de la relocalisation et de la réinstallation des demandeurs de protection internationale. En 2015, le Luxembourg s’est engagé à relocaliser 557 personnes sur son territoire dans le cadre de la décision du Conseil européen de relocaliser 160 000 demandeurs de protection internationale depuis la Grèce et l’Italie. Dans ce contexte, 197 réfugiés ont été relocalisés fin 2016. Entre janvier 2017 et août 2017, le Luxembourg a relocalisé 186 personnes. Sur le plan de la réinstallation, 52 réfugiés ont été réinstallés depuis la Turquie en 2016, suite à l’engagement du Luxembourg de réinstaller 194 réfugiés en provenance de Turquie dans le cadre de l’accord UE-Turquie du mois de mars 2016. 115 personnes ont été réinstallées entre le 1er janvier 2017 et le 18 août 2017.
De nouvelles lois sont entrées en vigueur en 2016/2017 qui concernent la situation migratoire du Luxembourg. Des évolutions politiques d’envergure ont porté sur la mise en œuvre de changements apportés à la législation et aux procédures d’asile, à l’éducation et à la réforme linguistique ainsi que sur des mesures d’intégration révisées en réponse à l’évolution des profils de migration au Luxembourg. L’accent mis sur la migration économique a permis de promouvoir la diversification économique et le repositionnement du centre financier.
Office luxembourgeois de l'accueil et l'intégration
Office luxembourgeois de l'accueil et l'intégration
Researchers ; Professionals ; Students ; General public ; Others
http://hdl.handle.net/10993/33369

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
LUXEMBOURG RAPPORT SOPEMI 2017_V_FR__FINAL.pdfPublisher postprint3.95 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.