Reference : Evaluer la construction identitaire des étudiants pour mieux piloter les curricula, u...
Scientific congresses, symposiums and conference proceedings : Paper published in a book
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Social & behavioral sciences, psychology : Education & instruction
http://hdl.handle.net/10993/3157
Evaluer la construction identitaire des étudiants pour mieux piloter les curricula, un défi pour les universités européennes.
French
Amara, Marie-Emmanuelle [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Pelt, Véronique [University of Luxembourg > Central Administration > Student Department >]
Baumann, Michèle mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
2010
Europe « Evaluation & Curriculum »
ADMEE
30
Yes
International
22ème colloque ADMÉÉ
14-16 janvier
Université do Minho.
Braga
Portugal
[fr] construction identitatire ; analyse qualitative ; étudiants universitaires
[fr] Les universités privilégient la mesure d'indicateurs de performance au détriment d’autres déterminants de l’encadrement universitaire tels que l’identité sociale dont la promotion est sollicitée par Bologne pour les préparer les étudiants à leur futur rôle de citoyen. Une première étude basée sur une analyse qualitative du discours d'étudiants en licence/bachelor a permis d’élaborer un modèle théorique selon lequel la construction identitaire s'effectuerait selon trois axes : juvénile, académique et professionnel. L’objectif du travail présenté ici a été de mesurer et d’analyser l'identité sociale des étudiants. Un questionnaire a été administré à 224 étudiants de 1ère année (95 Luxembourgeois, 48 Belges, 69 Roumains). 1. l’identité étudiante a été approchée à l’aide de 13 items dont les différences significatives les marquées indiquent que :
<br />* les Luxembourgeois se disent « plus ponctuels dans leur travail » et assidus en cours ;
<br />* les Roumains déclarent trouver des interlocuteurs à l'université et ne pensent pas décrocher ;
<br />* les Belges estiment que l'université les aide à construire leurs projets d'avenir.
<br />L'alpha de Cronbach montre que ces items forment une échelle (0.79). Les scores moyens des trois universités sont significativement différents : ceux des Luxembourgeois et des Roumains sont très proches, ils sont supérieurs de 20 points à ceux des Belges (Lu 64.3 vs Ro 63.3 vs Be 40.8).
<br />2. l’'identité universitaire a été mesurée à l’aide d’une échelle validée (3 items), le score des Roumains est le plus élevé (Ro 13.1 vs Lu 11.9 vs Be 11.2). Les femmes accordent plus d'importance aux items « choix du métier »et « notes obtenues ». Ces indications sont une information importante pour la compréhension des liens existant entre le profil identitaire, la réussite universitaire et l’encadrement pédagogique/environnemental facultaire. L’analyse de cette identité sociale au fil des cursus est une démarche évaluative qui permettrait de mieux adapter les curricula aux besoins des étudiants.
Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) > Institute for Health and Behaviour
University of Luxembourg - UL
Researchers ; Professionals ; Students ; General public ; Others
http://hdl.handle.net/10993/3157

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Amara et al. Braga ADMEE 2010.pdfPublisher postprint19.53 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.