Reference : L'Anti-Nomade ou la théorie critique contre la déterritorialisation
Scientific congresses, symposiums and conference proceedings : Unpublished conference
Arts & humanities : Literature
Arts & humanities : Philosophy & ethics
http://hdl.handle.net/10993/28536
L'Anti-Nomade ou la théorie critique contre la déterritorialisation
French
Jeusette, Julien mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
Oct-2016
Yes
International
Le territoire de la littérature
20-10-2016 to 21-10-2016
Universität Innsbruck
Innsbruck, Osterreich
[fr] Depuis la publication de Mille Plateaux par Gilles Deleuze, nombreux sont les critiques littéraires et cinématographiques qui emploient les concepts de « nomadisme », « espace lisse », « déterritorialisation », pour mener à bien leurs analyses. La plupart du temps, ces concepts sont utilisés dans un sens positif et nécessairement libérateur, mais il est nécessaire aujourd’hui d’interroger leur potentiel « contre-fictionnel » (Yves Citton). En effet, à partir du moment où le néolibéralisme et le postfordisme imposent à l’Occident un idéal de mobilité perpétuelle (Zygmunt Baumann), le pouvoir subversif de ces concepts semble nettement atténué. En référence à L’Anti-Œdipe de Deleuze, nous appellerons L’Anti-Nomade l’ensemble (mineur) de théoriciens contemporains qui s’inscrivent contre l’injonction au nomadisme et à la « vie liquide », sans toutefois revendiquer un retour à une société « solide » ou traditionnaliste. C’est la position instable de cette théorie critique (ni en faveur du nomadisme, ni en faveur de la stabilité) qu’il s’agira ici d’interroger, afin de cerner plus précisément la puissance critique des outils de l’analyse littéraire.
http://hdl.handle.net/10993/28536

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.