Reference : La violence en ITEP. Stigmates de la violence et violence du stigmate : l’expérience...
Scientific journals : Article
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Social & behavioral sciences, psychology : Social work & social policy
http://hdl.handle.net/10993/27635
La violence en ITEP. Stigmates de la violence et violence du stigmate : l’expérience des enfants, des jeunes et de leurs familles
French
Kerivel, Aude* mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Danteur, Thibault* [Université de Tours > Laboratoire ETICS]
* These authors have contributed equally to this work.
Jun-2016
Vie sociale et traitements
ERES
130
Les mineurs non accompagnés
No
National
0396-8669
1776-2898
Paris
France
[fr] violence ; stigmate ; travail social ; ITEP ; déviance ; famille
[en] enfants ; jeunes
[en] Nous souhaitons ici donner la parole à une population considérée bien souvent comme auteur des situations de violence : les enfants et jeunes ayant des « troubles du comportement » accueillis en Instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP), ainsi qu’à des témoins importants de leur trajectoire : leurs parents. Huit groupes d’une dizaine d’enfants et de jeunes et quatre groupe de six à douze parents dans quatre ITEP ont été rencontrés à trois reprises entre 2011 et 2014. Comment enfants, jeunes et parents définissent-ils la violence ? Quelles sont les situations vécues comme particulièrement violentes ? Quels rôles jouent les différentes institutions dans la définition de la violence ? Quel est le poids d’une catégorisation médicalisée sur les épaules de ceux qui la portent ? Et comment
cette catégorie est-elle rendue intelligible par les jeunes comme par les professionnels et les familles ? Telles sont les questions que nous nous poserons.
Nous verrons donc de quelle manière vio- lences et stigmates sont intimement liés. Si mettre le stigmate aux sources de la vio- lence est une hypothèse, le désigner comme une forme de violence est un résultat central dans notre recherche. Parents, enfants et jeunes parlent d’exclusion, de catégorisation, d’isolement, de stigmates, et ce au passé, au présent et au futur.
Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/10993/27635

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
VST_130_0105.pdfPublisher postprint135.28 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.