Reference : Panser des jambes de bois ? La vieillesse, catégorie d'existence et de travail en mai...
Books : Book published as author, translator, etc.
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/10993/23849
Panser des jambes de bois ? La vieillesse, catégorie d'existence et de travail en maison de retraite
French
Loffeier, Iris mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
2015
PUF
Partage du savoir
210
Paris
France
[fr] « Plutôt mourir ! » : voilà ce qu’évoque pour le plus grand nombre l’éventualité d’aller vivre en maison de retraite. Il faut dire que, depuis près de cinquante ans, ces établissements sont volon-tiers décrits comme des mouroirs. Ils perdurent pourtant, en tant que lieux hautement compé-tents car spécialisés et « adaptés » à la vieillesse, sous la surveillance accrue des services de l’État, dans ce qui est devenu un marché des solutions pour les personnes âgées.Dans un tel cadre, les connaissances envisa-gées comme nécessaires pour bien agir en mai-son de retraite sont hantées par le spectre de la maltraitance et de plus en plus spécialisées, nombreuses, segmentées, normées et parfois contradictoires. Malgré les tentatives d’amé-liorations, les professionnels, débordés, s’y décrivent comme impuissants à produire le ser-vice de qualité qu’ils souhaiteraient, tandis que les résidents y vivent comme dans une impasse, avec la mort pour tout horizon. Mieux com-prendre les contradictions de fond auxquelles la fabrique de la maison de retraite fait face au quotidien permet d’ouvrir des perspectives vers d’autres possibles.
http://hdl.handle.net/10993/23849

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.