Reference : Projet FNR: Vivre au Grand-duché du Luxembourg après un AVC: retentissement familial ...
Scientific Presentations in Universities or Research Centers : Scientific presentation in universities or research centers
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
http://hdl.handle.net/10993/2210
Projet FNR: Vivre au Grand-duché du Luxembourg après un AVC: retentissement familial et qualité de vie.
French
Baumann, Michèle mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
2007
Conférence invitée
24 octobre 2007
Faculté des sciences sociales, département de sociologie,
Université du Minho, Braga
Portugal
[fr] handicap ; retentissements familiaux ; après un accident vasculaire cérébral
[fr] Contexte de la recherche : La question des inégalités de santé. La mortalité et la morbidité par AVC est, en Europe, plus fréquente dans les groupes socio-économiques défavorisés que dans ceux du haut de la hiérarchie sociale. Ces différences reflètent, à la fois, les différences sociales dans: l’exposition aux facteurs de risque ‘classiques’ d’AVC (HTA, apports alimentaires de sel et de matières grasses, tabagisme, diabète, surpoids) l’utilisation du système de soins, en particulier pour l’accès aux spécialistes et aux procédures diagnostiques, et des ressources socio-éducatives (aides, matériels). Ces inégalités entre groupes sociaux pourraient en partie s’expliquer par la part plus grande que prend le social par rapport au physique ou au fonctionnel. Ce mécanisme social à l’origine des inégalités serait possible par l’existence d’une disposition différentielle socialement acquise qui permettrait aux uns par rapport aux autres :
de mieux s’approprier les bénéfices des ressources existantes (matérielles et sociales)
d’avoir davantage de capacité d’accéder à l'information d’échapper aux effets délétères de certains facteurs de risque. La gravité de l’AVC influence-elle les prises en charge hospitalières, rééducatives et réadaptatives de la phase aiguë de l’AVC ? Ces dernières influencent-elles les déficiences des personnes victimes d'un AVC ?
Les types de handicap et le niveau d’autonomie influencent-ils les retentissements familiaux et la qualité de vie pour le patient victime d’AVC et son aidant principal ? Les types de handicap et le niveau d’autonomie influencent-ils l’utilisation des ressources disponibles socio-sanitaires et éducatives ainsi que leur satisfaction ?
Fonds National de la Recherche - FnR
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/10993/2210

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
AVC Présentation VIVRE au GDL Braga 2007 annexe 12.pdfPublisher postprint86.57 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.