Reference : Le relativisme des valeurs, la science du droit et la légitimité. Retour sur l'épisté...
Scientific congresses, symposiums and conference proceedings : Paper published in a book
Law, criminology & political science : Multidisciplinary, general & others
http://hdl.handle.net/10993/19332
Le relativisme des valeurs, la science du droit et la légitimité. Retour sur l'épistémologie de Max Weber
French
[en] Relativism of Values, science of Law and Legitimacy. Taking a fresh look at the epistemology of Max Weber.
Heuschling, Luc mailto [University of Luxembourg > Faculty of Law, Economics and Finance (FDEF) > Law Research Unit]
2011
Droit et légitimité
[en] Law and legitimacy
Fontaine, Lauréline
Bruylant
15 - 72
Yes
Yes
International
Bruxelles
Belgium
Colloque organisé par le Centre de recherche sur les Droits Fondamentaux et les Evolutions du Droit (Université de Caen) avec le soutien du GIP « Droit et Justice »
19-20 novembre 2009
Lauréline Fontaine
Université de Basse-Normandie / Faculté de Droit, Caen
France
[fr] Neutralité axiologique ; Légitimité ; Science du droit ; Weber et Kelsen ; Néo-kantisme
[fr] L’un des facteurs clés de la relégation du concept de légitimité hors de la science juridique est le relativisme des valeurs, thèse méta-éthique véhiculée notamment par l’école de Vienne. Si l’on est relativiste, on se doit, en tant que scientifique du droit, d’exclure tout propos sur les valeurs. A l’encontre du lien ainsi établi, le présent article entend montrer, à travers un retour à l’épistémologie complexe, et souvent ignorée, de Max Weber, à quelles conditions épistémologiques il est possible, pour un scientifique du droit (du droit constitutionnel), de faire cohabiter ces trois thèmes étroitement associés au nom de Weber que sont le relativisme des valeurs (ce qu’il appelait la « guerre des dieux »), l’idéal de scientificité (associé, dans la vulgate wébérienne, à la notion ambiguë de « neutralité axiologique ») et une approche scientifique de la légitimité. Il s’agit, en quelque sorte, sur fond d’un certain néokantisme partagé par les deux, d’éclairer l’écart qui sépare l’exigence de la « pureté (Reinheit ) » de Kelsen et celle de la « neutralité axiologique (Wertfreiheit) » de Weber.
[en] Relativism of values is one of the principal reasons for ruling out the concept of legitimacy from the science of Law : any scientific discourse on Law is expected to exclude any considerations on values. This article proposes a rigorous survey of the complex and much-overlooked epistemology developed by Max Weber. In so doing, the author shows to the contrary that these epistemological conditions allow for the combination, within a science of law, of value-relativism (“the war of the gods”), the scientific ideal, and a scientific discourse on legitimacy. This study thus highlights the common neo-Kantian basis of Kelsen’s Reinheit (“Purity” of Law) and Weber’s Wertfreiheit (“axiological neutrality”), as well as their differences.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/10993/19332

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Heuschling_Relativisme Science du droit Legitimite_ in L. Fontaine Droit et legitimite.pdfPublisher postprint3.19 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.