Reference : Regards sur la violence
E-prints/Working papers : Already available on another site
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Law, criminology & political science : Criminology
http://hdl.handle.net/10993/19037
Regards sur la violence
French
Heinz, Andreas mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Steffgen, Georges mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Bodson, Lucile []
Reichmann, Liliane []
9-Dec-2014
Statec
Regards N°25/2014
4
No
2304-7135
Luxembourg
Luxembourg
[fr] délits avec violence ; violence physique ; violence sexuelle ; harcèlement ; enquête sur la sécurité ; vol avec violence
[fr] Dans le cadre de l’enquête sur la sécurité 2013, 3 025 résidants ont été interrogés sur divers délits violents éventuellement subis. Il en ressort que 17% des personnes interviewées ont été harcelées au cours des 5 années précédant l’enquête (harcèlement moral / menaces / brimades), 4% ont été victimes de vols avec violence, 9% ont subi des violences physiques et 4% ont été victimes de violence sexuelle. Globalement, les jeunes résidants étaient plus exposés que les moins jeunes. Les hommes ont été deux fois plus souvent victimes de vols avec violence que les femmes alors que ces dernières ont beaucoup plus fréquemment vécu des agressions sexuelles. Les victimes de violence sexuelle ont également subi plus fréquemment de la violence physique. La classe d’âges des 25 – 34 ans se dit la moins inquiète par des atteintes physiques, même si elle est la plus concernée. Les hommes les appréhendent également moins que les femmes alors qu’ils en sont presque aussi souvent victimes. Parmi les personnes ayant subi de la violence physique entre 2008 et 2012, 38% en ont été victimes à plusieurs reprises. La plupart des agressions ont eu lieu au Grand-Duché (86%) et l’agresseur a le plus souvent agi seul (70%). 33% des victimes connaissaient leurs agresseurs de nom et dans 26% de ces cas il s’agissait de l’ex-conjoint.
Researchers ; Professionals ; General public
http://hdl.handle.net/10993/19037
http://www.statistiques.public.lu/catalogue-publications/regards/2014/PDF-25-2014.pdf

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
PDF-25-2014.pdfPublisher postprint131.3 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.