Reference : Les mesures pratiques mises en oeuvre afin de réduire la migration irrégulière
Reports : External report
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/10993/18071
Les mesures pratiques mises en oeuvre afin de réduire la migration irrégulière
French
Koch, Anne mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
Monteiro, Joaquim mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
Besch, Sylvain []
Baltes, Christel mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
Sommarribas, Adolfo mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
2011
University of Luxembourg
99
Luxembourg
Luxembourg
[fr] Migration ; irrégulière
[fr] Dans cette étude, le EMN NCP LU essaie de donner, dans la mesure du possible, les différentes perspectives et initiatives par rapport à la migration irrégulière au niveau national, en particulier les mesures pratiques mises en place pour essayer de la contenir.
Du point de vue du cadre politique, la lutte contre la migration irrégulière est progressivement devenue une priorité au fil de la dernière décennie comme le démontrent les différents programmes gouvernementaux analysés dans l’étude. En effet, les autorités nationales situent la lutte contre la migration irrégulière dans une politique dite cohérente des flux migratoires. Le frein à la migration irrégulière va de pair avec une stimulation des migrations régulières en accord avec les besoins en main-d’œuvre des secteurs d’activités économiques. En ce sens, la politique nationale suit les grandes lignes d’orientation de la politique européenne en la matière. Cette dernière affirmation se reflète également par la transposition des principales directives relatives à la migration, en particulier la directive dite « retour » et la directive dite « sanctions » . D’un autre côté, la législation nationale reste toutefois également le reflet des volontés politiques nationales. Au-delà des transpositions du droit communautaire, nous pouvons constater que le cadre législatif peut être adapté pour faire face à une situation particulière. Ainsi, face aux pressions exercées par les associations qui militent pour les droits des étrangers, les autorités nationales prévoient des voies pour sortir de l’irrégularité ; certes considérées largement inefficaces par les associations mais cependant consacrées dans la loi.
European Commission - EC
Researchers ; Professionals ; General public ; Others
http://hdl.handle.net/10993/18071

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
EMN NCP LU Les mesures pratiques mises en oeuvre pour réduire la migration irrégulière _FR.pdfPublisher postprint1.51 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.