Reference : L’aidant principal face à l’AVC d’un proche.
Scientific journals : Article
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
http://hdl.handle.net/10993/1804
L’aidant principal face à l’AVC d’un proche.
French
Baumann, Michèle mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Integrative Research Unit: Social and Individual Development (INSIDE) >]
Aiach, P. [> >]
2009
Revue de Médecine (La)
5
4
184-188
Yes
International
0987-7835
[fr] retentissements familiaux ; retentissements psychosociaux ; aidants de patients AVC
[fr] La survenue d'un accident vasculaire cérébral (AVC) est un événement majeur. Ses effets dépendent des rapports sociaux antérieurs dont les éléments sont fortement liés au genre. Objectifs : Analyser les conséquences et comparer les retentissements sociaux, psychoaffectifs chez les aidants principaux (AP) qui assistent le malade dans la vie courante. Méthode : Enquête par questionnaire au domicile de 215 foyers de personnes victimes d'un AVC1. Résultats. Les AP sont composés de 155 femmes (72,1 %, âge moyen 57,8 ans) et de 60 hommes (âge moyen 57,9 ans), en moyenne 7 ans plus jeunes que les malades \; 43 % étaient âgés de 65 ans et plus. 81,7 % des AP hommes accompagnaient des femmes victimes d'un AVC, 70,3 % des AP femmes des hommes victimes d'un AVC. Les niveaux de dépendance des patients étaient équivalents (indice moyen de katz 9,1 vs 9,3). 60,8 % des AP hommes vs 42,2 %2 des AP femmes ont déclaré que « l'AVC a eu des répercussions financières importantes pour l'ensemble de la famille [malgré] les allocations ou aides financières privées ou publiques » \; 96,7 % vs 89,3 %* jugeaient que c'est « sur le plan psychologique que ça a été le plus difficile » \; 45,4 % vs 31,4 %* que « les amis sont gênés car ils ont peur du handicap »\; 51,5 % vs 22,1 %*** qu'ils faisaient maintenant « plus qu'avant les tâches ménagères/la cuisine/les courses/les invitations d'amis et/ou de la famille/la pratique d'activités, avec la personne qui a eu l'AVC, tel que du sport et des voyages ». Les AP hommes soulignaient les sentiments tels que l'irritabilité et la régression, les AP femmes plutôt l'angoisse. Discussion. L'AVC constitue toujours un handicap financier grave. Il déstabilise les relations familiales et sociales. Les AP hommes sont plus nombreux à souligner le retentissement sur leur vie que les AP femmes. Il est possible que cela exprime une moins bonne préparation, ce qui reste à confirmer par de nouvelles études.
Fonds National de la Recherche - FnR
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/10993/1804

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Baumann_Aidants_et_AVC_d'un_proche Revue Médecine avril 2009.pdfPublisher postprint56.76 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.