Reference : Contre la nature ontologique des catégories du lieu et du non-lieu : lorsque les émot...
Scientific Presentations in Universities or Research Centers : Scientific presentation in universities or research centers
Arts & humanities : Literature
Arts & humanities : Multidisciplinary, general & others
http://hdl.handle.net/10993/16124
Contre la nature ontologique des catégories du lieu et du non-lieu : lorsque les émotions renouvellent la perception des espaces
French
Freyermuth, Sylvie mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Education, Culture, Cognition and Society (ECCS) >]
14-Mar-2014
International
Colloque international "Intelligence des villes"
14-03-2014
Sabine Ehrhart (Université du Luxembourg)
Dominique Jouve (Université de Nouvelle-Calédonie)
Nouméa
Nouvelle-Calédonie
[fr] L’anthropologue Marc Augé a laissé une empreinte si forte dans la manière d’appréhender l’espace en distinguant deux catégories, à savoir le lieu et le non-lieu, que durant les deux dernières décennies, il est devenu presque mécanique d’appeler « non-lieu » tout ce qui relève des espaces créés par la modernité : hypermarchés, bretelles d’autoroute, abords des voies périphériques, parkings, zones industrielles, etc. Il faut certes concéder qu’Augé n’a jamais radicalisé la dichotomie « lieu/non-lieu » qu’il avait lui-même créée. Selon lui, aucune de ces deux catégories n’existe sous une forme pure : « Le lieu et le non-lieu sont des polarités fuyantes : le premier n’est jamais complètement effacé et le second ne s’accomplit jamais totalement. » (Augé 1992, p. 101) C’est, me semble-t-il, une manière d’éluder les problèmes que pose une partition stricte entre ces deux catégories, et surtout une façon d’évincer la présence de l’individu et de ses émotions comme sources d’une appropriation subjective de l’espace.
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/10993/16124

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.