Reference : S’engager dans la culture œnophile. L’imbrication ordinaire entre la singularité des ...
Scientific congresses, symposiums and conference proceedings : Unpublished conference
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Arts & humanities : Multidisciplinary, general & others
http://hdl.handle.net/10993/13882
S’engager dans la culture œnophile. L’imbrication ordinaire entre la singularité des expériences et la collectivité des références
French
Reckinger, Rachel mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
Jul-2008
Yes
International
XVIIIe Congrès International des Sociologues de Langue Française : Être en société. Le lien social à l’épreuve des cultures
July 2008
Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF)
Istanbul
Turkey
[fr] Partant du constat de la croissance de la réflexivité alimentaire en général, et de la culturalisation de la consommation de vin en particulier, je propose une analyse micro-sociologique de la pratique discursive œnophile contemporaine, au Grand-Duché de Luxembourg, en me concentrant sur sa normativité inhérente et ses appropriations ordinaires. Cette articulation est constituée par la dégustation ‘pour débutant-e-s’, enseignée dans le cadre de la formation tout au long de la vie, institutionnalisée par l’Etat.

La scientifisation (historiquement rationalisée) du jugement esthétique œnophile, véhiculant une normativité située et épistémique, est imbriquée dans des dynamiques hédoniques et éthiques de réalisation de soi : elle problématise et entend façonner les choix individuels.

Ces derniers se construisent par des appropriations variées du canon œnophile véhiculé, liées à des différenciations socio-économiques et structurales (trajectoire, position sociale et genre), ainsi que – avant tout – culturelles et contextuelles (milieux d’élection, interactions, choix, techniques et expérimentations effectuées dans un projet de subjectivation).

Par l’analyse d’un point de friction et de négociation entre les pratiques discursives ‘ordinaires’ et leur pendant ‘ambiant’, on aperçoit les mécanismes de la fabrication du lien social abstrait à partir des liens concrets, toujours potentiellement compétitifs/sélectifs (créant du pouvoir) ou sublimés/créatifs (créant du sens).
http://hdl.handle.net/10993/13882

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.