References of "Amara, Marie-Emmanuelle 40020262"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailSelf-perceived academic employability skills and physical quality of life on first-year university students’ well-being
Baumann, Michèle UL; Karavdic, Senad UL; Amara, Marie-Emmanuelle UL

in Pracana, L.; Silva, L. (Eds.) INPACT - International Psychological Applications Conference and Trends (2013)

With the Bologna Process, students’ wellbeing and generic skills for employability became priorities for European universities, but their respective influences remain unclear. Our aims were to analyse the ... [more ▼]

With the Bologna Process, students’ wellbeing and generic skills for employability became priorities for European universities, but their respective influences remain unclear. Our aims were to analyse the relationships between Academic Employability Skills (AES), psychological suffering (General Health Questionnaire) and psychological quality of life (psychological Whoqol-bref) and other physical, social and environmental Whoqol-bref domains and socio-demographic characteristics. Design. Nine months after the start of their first-year at University of Luxembourg, 973 students were invited to participate at a cross-sectional study. Methods. An online questionnaire was proposed in French, German, and English to assess : a) two instruments described the student’s well-being : 1) Whoqol-bref's psychological subscale-6 items (Cronbach's alpha 0.77) with higher the score, higher the psychological quality of live; 2) GHQ-12 items scale (Cronbach's alpha 0.75) with lower the score, lower the psychological suffering; and one explored the AES-5 items scale (Cronbach's alpha 0.76) (capacities of drafting, solution problem, team work, supervision / direction of others, and use new technologies). . Data were analysed using logistic models. Findings. 321 first-year students participated in the study Psychological Whoqol-bref’s and AES’s scores are positively correlated. This relation was verified for each item (drafting, critical spirit, solution to problem, team work, and supervision/direction of others) except use new technologies. Between the correlations of the two instruments only 3/6 items of psychological Whoqol-bref (ability to concentrate, satisfaction with self, negative feelings) are correlated with 8/12 items of GHQ-12 (sleep lost, making decisions, feeling under strain, no overcome difficulties, depressed, loosing self-confidence, considering his/her self as a worthless, reasonably happy). A positive effect between the psychological Whoqol-bref and the AES scores was observed, including with physical, social relationships and environmental domains. No connection exists between the AES and the GHQ-12 scores; on the other side the GHQ-12 score has a negative influence on physical Whoqol-bref status. Conclusions. If a wellbeing suffering contributes in less physical quality of life, the better wellbeing, the higher academic employability skills. Campus should care of students ‘wellbeing and implement counselling activities and adapted environmental to improve their sustainable skills for employability. If the university could maintain the well-being indicators at appropriate levels or manage decreases as they occur, it would have implications for health promotion by creation of new student support systems and services developing sustainable conditions for better European Higher Educational Area. [less ▲]

Detailed reference viewed: 75 (10 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailStudents' Dropout regarding Academic Employability Skills and Satisfaction Against
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Karavdic, Senad UL; Baumann, Michèle UL

in Pracana, Clara; Silva, Liliana (Eds.) International psychological Applications and Trends (2013)

With the Lisbon and Bologna processes, studies completion and sustainable employability of students became priorities for European universities. For the Council of European Union, the share of 30-40 year ... [more ▼]

With the Lisbon and Bologna processes, studies completion and sustainable employability of students became priorities for European universities. For the Council of European Union, the share of 30-40 year olds with tertiary educational attainment should be at least 40% by 2020. The young Luxembourg University needs to understand why some students choose to leave without a diploma. Our aim was to analyse the relationships between self-perceiving of the academic employability skills (AES), self-related global quality of life (GQoL) and satisfaction towards against university services (SUS) among persisting and non-persisting students. Design: All freshmen (947) from the three Faculties of Luxembourg University (Sciences & Technology, Law & Finances and Social Sciences) were invited to participate to a cross-sectional survey that took place at beginning of the second semester. Methods: The persisting <br />students were requested to complete an online questionnaire and those who had dropped out during the first semester (non-registered for the second semester) were contacted to responding at the same questions including socio-demographics characteristics: age; sex; nationality (yes/no); work (yes/no); father’s and mother's occupational level and education. A discriminant analysis was undertaken using: the AES scale-6 items (Cronbach’s alpha 0.81); the level of GQoL (1 item, values from 1 “very bad” to 5 “very good”) and the SUS scale-3 items (Cronbach’s alpha 0.74). Findings: 99 persisting students and 68 dropouts have responding. There's no significant age difference between these 2 groups (mean 21.12 years old). Dropouts are more likely young men (55.9% vs. 39.4% persisting, p = 0.036) and have a job (58.2% vs. 3.6% persisting, p = 0.000). Their GQoL is higher (83.3/100 vs. 78.1/100 persisting, p = 0.032), but their AES are lower (55.2/100 vs. 67.3/100 persisting, p°= 0.000). Among them, AES and SUS are positively correlated (correlation 0.414; p = 0.000). Conclusions: Contrary to what described in literature, dropouts are not older than persisting students. They’ve a poorer perception of their employability skills, they're less satisfied with university services (like reputation of university, of faculty and teaching quality). However, they've a better quality of life and much of them have a gainful work. These findings are in line <br />with recent studies suggesting that perceptions of quality of higher education have an impact on students’ satisfaction and behavioral intentions. Further researches will determine nature of links between academic services, employability skills and dropout. [less ▲]

Detailed reference viewed: 224 (16 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailReviews about university from freshmen in social sciences: what to remember for European policies!
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Baumann, Michèle UL

in Higher Education in the 21st Century: Conceptualization and Performance (2012)

In Europe, traditional missions of university are to produce and transmit knowledge; higher education is free of any professional purpose. But in the early 21st century, the Lisbon and the Bologna process ... [more ▼]

In Europe, traditional missions of university are to produce and transmit knowledge; higher education is free of any professional purpose. But in the early 21st century, the Lisbon and the Bologna process set new goals to ensure on the one hand the competitiveness of European higher education on the global market and on the other hand the sustainable employability of graduates. The freshmen students must adapt to university environment, adopt new patterns, learn how to study at uni, etc. In the same time academic leaders focus on the need to quickly become employable, ie to be mobile, flexible, able to practice foreign languages, etc. This study which focuses on feelings of first year students in social sciences from 4 European universities was conducted in two steps: - The first objective was to explore their perceptions on university life and their approach of employability. Ten focus groups were held in France (5 groups, 39 participants) and in Luxembourg (5 groups, 51 participants). It appears that they consider their social student identity as a major determinant of their well-being at university. They are concerned about the reform of curricula in their respective countries and have difficulty making connections between training and the job market. - The second objective was to assess through an online questionnaire the scores of StUdent Social Identity (SUSI - 12 items) of Belgians (102), Luxembourgers (103) and Romanians (77), and their scores of Employability Skills acquired at University (ESU - 6 items). Our study revealed a highly significant correlation between SUSI and ESU (Spearmans rho = 0.377, p = 0.000). The mean scores (out of 100) are significantly different according to universities. If Luxembourgers get the best score SUSI (67.64 vs. Romanians 40.79, vs. Belgians 63.34), the score ESU is higher in Romania (74.94 vs. Luxembourg 71.26 vs. Belgians 63.03). These differences suggest that European universities can't develop upon a single model. The university policies must address the national context (historical and socioeconomic) and not overlook identity construction of students. As citizens and future leaders of our countries, they have to be heard and their points of view must be incorporated into thinking about missions of universities. [less ▲]

Detailed reference viewed: 68 (10 UL)
Full Text
See detailL’Europe Universitaire. L’identité d’étudiante face à l’employabilité.
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Baumann, Michèle UL

Book published by Academia L’Harmattan (2012)

Entrer à l'université impose aux jeunes étudiants de renoncer à leurs habitudes de lycéens pour s'adapter à l'environnement et au travail universitaires. Comment négocient-ils ce passage, dans un contexte ... [more ▼]

Entrer à l'université impose aux jeunes étudiants de renoncer à leurs habitudes de lycéens pour s'adapter à l'environnement et au travail universitaires. Comment négocient-ils ce passage, dans un contexte de crise de l'emploi et de réformes de l'enseignement supérieur? Sur quelles bases construisent-ils leur identité d'étudiant? Quelles sont leurs craintes et leurs interrogations? Avec le processus de Bologne, l'employabilité durable s'impose comme une des finalités des enseignements. Quelles compétences d'employabilité les étudiants se reconnaissent-ils? En quoi leur parcours universitaire contribue-t-il à l'acquisition de telles compétences? Enfin, qu'en est-il pour ceux qui quittent l'université sans achever leur première année d'études, désormais qualifiés de "décrocheurs"? Autant d'interrogations auxquelles cet ouvrage s'efforce de répondre, au travers de cinq études menées auprès d'étudiants belges, français, luxembourgeois et roumains. [less ▲]

Detailed reference viewed: 142 (6 UL)
See detailEvaluation de la préparation aux pratiques professionnelles des Bacheliers en Sciences Sociales et Educatives au Luxembourg
Limbach-Reich, Arthur UL; Engelberg, Elisabeth; Amara, Marie-Emmanuelle UL

in Sommaire colloque international de l'ADMEE-Europe: L'évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel (2012)

Detailed reference viewed: 59 (2 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSQALES, Student’s QuAlity of Life and Employability Skills : l’évaluation-conseil au service de l’Université
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Baumann, Michèle UL

in Evaluation et enseignement supérieur (2011)

Sous l’impulsion du processus de Bologne, les établissements de l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur mettent en place des systèmes Qualité. Des référentiels d’évaluation communs et des guides ... [more ▼]

Sous l’impulsion du processus de Bologne, les établissements de l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur mettent en place des systèmes Qualité. Des référentiels d’évaluation communs et des guides visent, au nom du processus d’harmonisation, à diffuser les « bonnes pratiques » dans tous les pays participants. Les universités sont sommées d’être productives et d’adopter une gestion rationnelle de l’ensemble de leurs ressources. Ainsi les programmes sont généralement évalués a posteriori à l’aide d’indicateurs de performance comme les taux de réussite aux examens ou d’insertion professionnelle des diplômés, et la pratique généralisée du benchmarking tend à favoriser l’utilisation de ces statistiques descriptives pour effectuer des comparaisons puis des classements nationaux et internationaux (Shanghai, Times Higher Education). Cependant certains enseignants et chercheurs souhaitent, dans une perspective holistique, considérer également le bien-être et le développement personnel des étudiants. Le dispositif SQALES, testé auprès d’un échantillon de 282 étudiants belges, luxembourgeois et roumains, propose une approche de l’évaluation novatrice reposant sur la perception qu’ont les étudiants de leurs compétences relatives à l’employabilité (échelle CRE), de leur santé psychologique (GHQ12) et de leur sentiment d’appartenance à la vie étudiante (échelle d’Identité Sociale d’Étudiant, ISE). Cette évaluation-conseil s’appuie sur une démarche compréhensive qui tient compte du contexte local et implique les bénéficiaires en tant que partenaires du processus décisionnel. Réalisée en cours de cursus, elle permet de prendre en compte en « temps réel » les difficultés rencontrées par les apprenants et d’adapter les curricula à leurs besoins, lesquels évoluent au fil de la formation, en fonction de leur construction identitaire. L’évaluateur n’agit pas en juge, mais encourage la réflexivité des acteurs et des institutions. La recherche d’un consensus concernant les ajustements à réaliser permet de réduire l’écart entre les besoins ressentis et les dispositions prises, décisions dont elle permet d’obtenir une meilleure tolérance et une mise en œuvre facilitée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 84 (4 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEvaluation-conseil, demarche comprehensive, indicateurs de perception
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Baumann, Michèle UL

in Evaluation et enseignement supérieur (2011)

Sous l’impulsion du processus de Bologne, les établissements de l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur mettent en place des systèmes Qualité. Des référentiels d'évaluation communs et des guides ... [more ▼]

Sous l’impulsion du processus de Bologne, les établissements de l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur mettent en place des systèmes Qualité. Des référentiels d'évaluation communs et des guides visent, au nom du processus d'harmonisation, à diffuser les "bonnes pratiques" dans tous les pays participants. Les universités sont sommées d'être productives et d'adopter une gestion rationnelle de l'ensemble de leurs ressources. Ainsi, les programmes sont généralement évalués a posteriori à l'aide d'indicateurs de performance comme les taux de réussite aux examens ou d'insertion professionnelle des diplômés, et la pratique généralisée du benchmarking tend à favoriser l'utilisation de ces statistiques descriptives pour effectuer des comparaisons puis des classements nationaux et internationaux (Shanghai, Times Higher Education). Cependant, certains enseignants et chercheurs souhaitent, dans une perspective holistique, considérer également le bien-être et le développement personnel des étudiants. Le dispositif SQALES, testé auprès d'un échantillon de 282 étudiants belges, luxembourgeois et roumains, propose une approche de l'évaluation novatrice reposant sur de la perception qu'ont les étudiants de leurs compétences relatives à l'employabilité (échelle CRE), de leur santé psychologique (GHQ12) et de leur sentiment d'appartenance à la vie étudiante (échelle d'Identité Sociale d'Etudiant, ISE). Cette évaluation-conseil s'appuie sur une démarche compréhensive qui tient compte du contexte local et implique les bénéficiaires en tant que partenaires du processus décisionnel. Réalisée en cours de cursus, elle permet de prendre en compte "en temps réel" les difficultés rencontrées par les apprenants et d'adapter les curricula à leurs besoins, lesquels évoluent au fil de la formation, en fonction de leur construction identitaire. L'évaluateur n'agit pas en juge, mais encourage la réflexivité des acteurs et des institutions. La recherche d'un consensus concernant les ajustements à réaliser permet de réduire l'écart entre les besoins ressentis et les dispositions prises, décisions dont elle permet d'obtenir une meilleure tolérance et une mise en œuvre facilitée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 94 (3 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detail«Student's QuAlity of Life and Employability Skills»: SQALES un dispositif et un instrument au service des universités.
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Baumann, Michèle UL

in Revista de cercetare si interventie social (2010), 28

Underpinned by reforms initiated under the Bologna process, the European universities today have to develop student's skills and to prepare them for sustainable employment. In this article, we try to ... [more ▼]

Underpinned by reforms initiated under the Bologna process, the European universities today have to develop student's skills and to prepare them for sustainable employment. In this article, we try to illustrate the changing roles of universities, highlighting the importance of the concept of competences. We present the first use of SQALES (process and tool) among students from three European universities (Luxembourg, Belgium, Romania) entering in their first year of social sciences study. Our results show that the evaluation of the employability skills is possible and can even be recommended as a guide to adjusting curricula and to implementing programmes of assistance tailored to identify student needs. [less ▲]

Detailed reference viewed: 60 (3 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEvaluer la construction identitaire des étudiants pour mieux piloter les curricula, un défi pour les universités européennes.
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Pelt, Véronique UL; Baumann, Michèle UL

in Europe « Evaluation & Curriculum » (2010)

Les universités privilégient la mesure d'indicateurs de performance au détriment d’autres déterminants de l’encadrement universitaire tels que l’identité sociale dont la promotion est sollicitée par ... [more ▼]

Les universités privilégient la mesure d'indicateurs de performance au détriment d’autres déterminants de l’encadrement universitaire tels que l’identité sociale dont la promotion est sollicitée par Bologne pour les préparer les étudiants à leur futur rôle de citoyen. Une première étude basée sur une analyse qualitative du discours d'étudiants en licence/bachelor a permis d’élaborer un modèle théorique selon lequel la construction identitaire s'effectuerait selon trois axes : juvénile, académique et professionnel. L’objectif du travail présenté ici a été de mesurer et d’analyser l'identité sociale des étudiants. Un questionnaire a été administré à 224 étudiants de 1ère année (95 Luxembourgeois, 48 Belges, 69 Roumains). 1. l’identité étudiante a été approchée à l’aide de 13 items dont les différences significatives les marquées indiquent que : <br />* les Luxembourgeois se disent « plus ponctuels dans leur travail » et assidus en cours ; <br />* les Roumains déclarent trouver des interlocuteurs à l'université et ne pensent pas décrocher ; <br />* les Belges estiment que l'université les aide à construire leurs projets d'avenir. <br />L'alpha de Cronbach montre que ces items forment une échelle (0.79). Les scores moyens des trois universités sont significativement différents : ceux des Luxembourgeois et des Roumains sont très proches, ils sont supérieurs de 20 points à ceux des Belges (Lu 64.3 vs Ro 63.3 vs Be 40.8). <br />2. l’'identité universitaire a été mesurée à l’aide d’une échelle validée (3 items), le score des Roumains est le plus élevé (Ro 13.1 vs Lu 11.9 vs Be 11.2). Les femmes accordent plus d'importance aux items « choix du métier »et « notes obtenues ». Ces indications sont une information importante pour la compréhension des liens existant entre le profil identitaire, la réussite universitaire et l’encadrement pédagogique/environnemental facultaire. L’analyse de cette identité sociale au fil des cursus est une démarche évaluative qui permettrait de mieux adapter les curricula aux besoins des étudiants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 52 (4 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSanté et employabilité des étudiants
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Baumann, Michèle UL

in Analele Stiintifice ale Universitatii "Alexandru Ioan Cuza". Sectiunea Sociologie si Asistenta Sociala = Scientific Annals of the “Alexandru Ioan Cuza” University. Sociology and Social Work Section (2010), (3), 139-153

The main aims of European universities today are to ensure that students have the skills and knowledge (the so called competences) they need, and to prepare them for sustainable employment. This mission ... [more ▼]

The main aims of European universities today are to ensure that students have the skills and knowledge (the so called competences) they need, and to prepare them for sustainable employment. This mission, underpinned by reforms initiated under the umbrella of the Bologna process and the creation of the European Higher Education Area, is central to their activities. In this article, we try to illustrate the changing roles of universities, highlighting the importance of the concept of evolution of competences and reporting the first use of the scale ‘Students' QuAlity of Life and Employability Skills’ (SQALES) among students entering their first year of social sciences study at three universities, one each in Luxembourg, Belgium and Romania. This project shows that evaluation of competences is possible and can even be recommended as a guide to adjusting curricula and to implementing programmes of assistance tailored to identified student needs [less ▲]

Detailed reference viewed: 113 (4 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'évaluation curriculaire dans les universités européennes. SQALES (Student's QuAlity of Life and Employability Skills), un dispositif innovant
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Baumann, Michèle UL

in Les théories et conceptions curriculaires au coeur des débats éducationnels: un regard comparatif (2010)

Avec la mondialisation du marché du travail, l'employabilité durable est une priorité des politiques universitaires européennes. Les établissements sont encouragés à construire leurs curricula en vue de ... [more ▼]

Avec la mondialisation du marché du travail, l'employabilité durable est une priorité des politiques universitaires européennes. Les établissements sont encouragés à construire leurs curricula en vue de permettre aux étudiants d'acquérir les compétences nécessaires à leur insertion professionnelle (Commission des Communautés Européennes, 2006). Ainsi le taux d'emploi des jeunes diplômés est un indicateur majeur pour les orientations curriculaires. Or, l'université d'aujourd'hui doit aussi veiller à l'épanouissement personnel des étudiants et en faire des citoyens conscients de leurs responsabilités sociales ("Communiqué de Louvain", 2009), c'est pourquoi le dispositif SQALES propose une approche différente concernant : - la nature de l'évaluation : mesurer les Compétences Relatives à l'Employabilité (CRE) non pas l'emploi; - le moment de la mesure : en cours de cursus, et non à la fin, pour proposer des interventions adaptées et suivre l'impact des réajustements (Amara & Baumann, 2008); - la prise en compte du vécu universitaire des étudiants par l'évaluation de leur qualité de vie (QDV - Amara & Baumann, 2006) et de leur Identité Sociale d'Etudiant (ISE - Amara, 2009). L'évaluation SQALES a été réalisée auprès d'étudiants de trois universités européennes inscrits en 1ère année des sciences sociales. Le questionnaire online comportait trois échelles : CRE (6 items adaptés de Lin et al., 2000), QDV psychologique (6 items du WHOQOL-bref, 1998) et ISE (13 items). Les premiers résultats obtenus auprès de 172 volontaires (39 Luxembourgeois, 77 Roumains, 56 Belges) mettent en évidence des scores moyens (sur 100) significativement différents en fonction des facultés. Si les Luxembourgeois obtiennent les meilleurs scores d'ISE et de QDV (respectivement 67.64 & 73.54 vs. Roumains 40.79 & 66.04, vs. Belges 63.34 & 66.06), celui des CRE est plus élevé chez les Roumains (74.94 vs. Luxembourgeois 71.26 vs. Belges 63.03). Cette évaluation-conseil (Bedin, 2009) a permis d'engager avec les responsables universitaires une réflexion sur l'importance de garantir un équilibre entre acquisition de CRE, QDV et ISE et de discuter l'influence des politiques curriculaires à cet égard. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (3 UL)
See detailLe décrochage universitaire: Une déviance?
Amara, Marie-Emmanuelle UL

Conference given outside the academic context (2009)

Detailed reference viewed: 104 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAccompagner les détenus vers l'employabilité
Baumann, Michèle UL; Amara, Marie-Emmanuelle UL

in Echidistante Revue de Culture et Sciences (2009), 5-6(53-54), 147-164

Si les ex-détenus sont amenés à être, comme l’ensemble des citoyens européens, des acteurs de la compétitivité économique capables de répondre aux exigences du marché du travail, il est nécessaire qu'ils ... [more ▼]

Si les ex-détenus sont amenés à être, comme l’ensemble des citoyens européens, des acteurs de la compétitivité économique capables de répondre aux exigences du marché du travail, il est nécessaire qu'ils acquièrent ou améliorent pendant leur détention leurs compétences relatives à l’employabilité. Mais les personnels des établissements pénitentiaires sont-ils prêts à assumer cette nouvelle tâche? Dans le cadre du projet EQUAL-RESET « Réinsertion Économique et Sociale par l’Éducation et le Travail des détenus», des entretiens qualitatifs ont été menés auprès des personnels du Centre Pénitentiaire de Givenich (prison semi-ouverte au Grand-Duché du Luxembourg) afin de comprendre les difficultés qu’ils rencontrent dans l’accompagnement social et éducatif des détenus. Les personnels ont reconnu avoir peu de besoins en connaissances théoriques, mais ont souligné un manque de compétences réelles pour mieux: - s’adapter aux diversités culturelles et éducatives ; - réagir de façon plus adéquate face aux difficultés et aux efforts des détenus (positiver, valoriser le travail du détenu, être à l’écoute, se montrer patient, éduquer à la ponctualité, etc.) ; - travailler en équipe avec les collègues et les partenaires extérieurs afin de construire puis accompagner les projets personnalisés des détenus, ce dernier point étant le plus évoqué dans les discours des enquêtés. Pour qu'ils assument pleinement et efficacement leurs nouvelles missions d’encadrement, former le personnel des prisons doit être une priorité nationale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 135 (1 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes « comportements normatifs » des seniors dans le recours aux psychotropes
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Chau, Nearkasen; Baumann, Michèle UL

in Interrogations (2008), 6

Confrontés aux premiers signes de l’avancée en âge, les seniors s'efforcent de conserver une image valorisante d'eux-mêmes et de continuer à faire face aux contraintes familiales, sociales et ... [more ▼]

Confrontés aux premiers signes de l’avancée en âge, les seniors s'efforcent de conserver une image valorisante d'eux-mêmes et de continuer à faire face aux contraintes familiales, sociales et professionnelles qui sont les leurs. Le recours à des substances psychoactives est, pour certains, indubitablement lié à cette situation inconfortable et stressante. Ce travail explore les différents aspects et motifs de la consommation de psychotropes déclarés par les seniors hommes et les femmes. Il tente de mettre en évidence les différentes facettes du caractère normatif de leurs discours et de leurs comportements dans leur volonté de combattre les effets du vieillissement et celle de vouloir rester performant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 71 (0 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailRepenser la santé mentale: à propos du projet EQUAL-RESET sur l'employabilité des détenus
Baumann, Michèle UL; Amara, Marie-Emmanuelle UL; Haas, Claude UL

in Comité, Scientifique (Ed.) Politiques publiques et pratiques professionnelles face aux inégalités sociales de santé (2007)

Faire de la prison un temps utile (formation, éducation, santé) pour favoriser la réinsertion et limiter la récidive résume les règles pénitentiaires européennes et les recommandations du Conseil de ... [more ▼]

Faire de la prison un temps utile (formation, éducation, santé) pour favoriser la réinsertion et limiter la récidive résume les règles pénitentiaires européennes et les recommandations du Conseil de l’Europe. Aujourd'hui, la prison a pour mission l’exécution des peines, mais aussi celle de préparer les individus à chercher, trouver et conserver un emploi. Formation, éducation, travail en ateliers, régime de la semi-liberté sont des activités proposées aux détenus du Centre Pénitentiaire de Givenich (CPG). Pour participer au programme EQUAL-RESET*, la santé mentale constitue un atout pour les détenus qui souhaitent s'investir dans les activités, elle représente un déterminant de poids dans l'acquisition des compétences relatives à l'employabilité. Des entretiens avec le personnel du CPG nous ont cependant conduits à nous interroger sur l'influence que pouvait avoir le niveau d'instruction sur la santé mentale des détenus et sur l'utilisation du dispositif existant. Méthodologie. Sur 77 détenus, 52 ont accepté de participer à l'enquête. Ils ont été interrogés au moyen d'un questionnaire auto-administré et de deux questions ouvertes posées en face à face par un enquêteur. La santé mentale a été appréciée à l’aide 2 échelles validées: les dimensions psychologique et relations sociales du World Health Organization Quality Of Life (WHOQOL) et le CES-Dépression global. Parallèlement, le rôle du travail dans la vie, la capacité à se prendre en mains (Making Decision Empowerment), le nombre de personnes sur qui ils peuvent compter, la fréquence des idées de suicide, la consommation de tabac et de psychotropes ont également été mesurés. Résultats. Sur l’ensemble des détenus, 75% fument (20 cigarettes en moyenne par jour) et 33% prennent des psychotropes. Environ 56% ont un niveau d'instruction inférieur ou égal à 9 années d’étude. Parmi eux, 52% ont moins de 30 ans et 67% sont peu satisfaits de leurs relations sociales (contre 23%). Un niveau d'études moyen ou supérieur est associé à une meilleure santé mentale ainsi qu'à un score plus élevé attribué au rôle du travail dans la vie. Ces scores et celui de l'empowerment sont d'autant plus faibles que la consommation de médicaments anti-dépresseurs et les idées de suicide sont plus fréquentes. Des scores faibles de qualité de vie et d'empowerment sont associés à une consommation de tranquillisants. Les problèmes de santé évoqués par les détenus sont essentiellement la dépression et la toxicomanie. Ils ont conscience que ces problèmes sont un frein à leur réinsertion et demandent qu’ils soient pris en charge pendant leur incarcération et non après. Discussion. Un effet cumulatif et d'amplification existe. La non prise en compte des problèmes de santé mentale chez les détenus n'ayant pas atteint la fin du cycle secondaire, pénalise ces derniers pendant leur séjour en prison, mais aussi à leur sortie : lors de la détention, le détenu ne peut pas suivre de manière satisfaisante le programme de réinsertion qui lui est offert, et à sa sortie, au lieu d'être employable, il doit d'abord envisager de se soigner, ce qu'il fait avec réticence car il est débordé par les difficultés du retour à la vie normale. L'équité d'accès à la formation et à l’éducation, nécessite de repenser la santé mentale comme partie intégrante d’un dispositif d’accompagnement global des détenus. [less ▲]

Detailed reference viewed: 112 (4 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailHealth status among French, Polish and Romanian students
Baumann, Michèle UL; Le Bihan, Etienne UL; Amara, Marie-Emmanuelle UL et al

in Health Psychology and Society. Congressboock (2007)

Research question. Students face many school and living difficulties which alter health status and favour substance use which were assessed in this study among university students from France, Poland and ... [more ▼]

Research question. Students face many school and living difficulties which alter health status and favour substance use which were assessed in this study among university students from France, Poland and Romania. Methods. In total 934 French, 480 Polish, and 195 Romanian students from the Universities of Metz, Iaşi, and Silésie, completed a self-administred questionnaire. The data were analyzed using adjusted odds ratios (OR) and variance analysis taking age and sex into account, vs. French. Results. Mean age 20 (SD = 2) years. Female represented 58% French and 80% Polish/Romanian. Although most students were satisfied with their university integration (81-97%), many students had deteriorated heath status compared with the period before the university (13-22%), suffered from tiredness (11-85%), nervousness (42-56%), sleep disorders (19-48%), financial difficulty (15-39%), and being alone (8-23%). Were also common increasing tobacco use (15-32%), alcohol use every day (15-40%), tranquilizer pill use (1-6%), hashish/marijuana use (2-42%), suicide thinking (15-19%), and frequent consultation of health professionals (7-30%). Bad heath status was more frequent among French and Romanian overall, and suicide thinking among Polish. Higher PSS-14 and GHQ-12 scores among Polish compared with their French counterparts who used more hashish/marijuana. Satisfied social support was similar between the three groups. Conclusion. A better guidance for those who are in need of adapted mental health care seem nevertheless recommended to support them through their university success. [less ▲]

Detailed reference viewed: 62 (1 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEvaluation de la satisfaction. Prendre en compte les valeurs socioculturelles des usagers
Baumann, Michèle UL; Amara, Marie-Emmanuelle UL

in Gestions Hospitalieres (2007), 465

Il est question ici de la validité de contenu d’une échelle de satisfaction des patients et de leurs proches familiaux: la Verona Service Satisfaction Scale. L’approche qualitative développée (basée ... [more ▼]

Il est question ici de la validité de contenu d’une échelle de satisfaction des patients et de leurs proches familiaux: la Verona Service Satisfaction Scale. L’approche qualitative développée (basée notamment sur des entretiens individuels et collectifs d’usagers) montre en partie une non-convergence entre le discours recueilli à l’égard de la satisfaction de la prise en charge des soins et les items de l’échelle, d’où la difficulté à conclure la cohérence de l’échelle. Au vu des résultats, les auteurs recommandent de choisir les outils d’évaluation de la satisfaction sur la base des valeurs socioculturelles des usagers concernés. Pour que l’évaluation professionnelle joue son rôle de levier dans la politique d’amélioration de la qualité des pratiques, les échelles de satisfaction utilisées doivent être compréhensibles par les usagers, devenus évaluateurs, et acceptées par les professionnels, qui sont ainsi évalués. [less ▲]

Detailed reference viewed: 146 (8 UL)
Peer Reviewed
See detailCompétences relatives à l'employabilité et qualité de vie des étudiants
Amara, Marie-Emmanuelle UL; Baumann, Michèle UL

in Scientific, Committee (Ed.) European Summer University for Research and Innovations. (2006)

Detailed reference viewed: 53 (2 UL)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn baromètre de la qualité de vie des étudiant-e-s au sein des universités européennes : une nécessité éthique.
Baumann, Michèle UL; Amara, Marie-Emmanuelle UL; Le Bihan, Etienne UL

in Analyse des Systèmes de Santé (2006)

Les politiques d’éducation et de formation doivent doter les étudiant-e-s d’aptitudes, de capacités et de compétences nécessaires pour affronter les transformations socioéconomiques (Conseil Européen de ... [more ▼]

Les politiques d’éducation et de formation doivent doter les étudiant-e-s d’aptitudes, de capacités et de compétences nécessaires pour affronter les transformations socioéconomiques (Conseil Européen de Lisbonne 2000). Pour augmenter la compétitivité des ressources humaines, la croissance économique et la cohésion sociale en Europe (Déclaration de Bologne 1999), la question de l'employabilité s'impose progressivement comme une des finalités des enseignements. Dans un contexte de massification des universités, les questions de politique globale suscitent plus d'intérêt que la qualité de vie et les jugements des étudiant-e-s sur leur expérience universitaire. Une attention particulière est cependant accordée dans les recherches à l'analyse des conditions de leur socialisation, de leur intégration dans l'institution (rapports avec les autres étudiant-e-s, avec leurs enseignants, épanouissement personnel, engagement civique...) et de ce qu'ils ont retiré pour leur parcours ultérieur. Des travaux sur l'évaluation de la qualité et de la satisfaction des services rendus aux étudiant-e-s sont également de plus en plus engagés par les établissements d'enseignement supérieurs pour répondre aux exigences des processus d'accréditation. Parallèlement à ces études, la problématique du bien-être des étudiant-e-s reste peu documentée. Or une bonne santé constitue un facteur positif de réussite. La qualité de vie des étudiant-e-s est pourtant une priorité de santé publique pour ces jeunes à qui on demande aujourd'hui de relever un tel défi. Dans l'enceinte de trois universités européennes, nous avons réalisé auprès d'étudiants polonais (Po), roumains (Ro) et français (Fr) de 1ère année en sciences humaines et sociales. Notre objectif est de présenter les principaux résultats de ce travail afin de susciter une discussion éthique sur la place de la qualité de vie et de la santé au sein des universités européennes. La méthode s'est appuyée sur un questionnaire auto-administré, 1602 étudiants (93 français (Fr), 190 roumains (Ro), 480 polonais (Po)) ont répondu. Des mesures sur les consommations de psychotopes, tabac, alccol, drogues, tc. ont été réalisées. La santé psychique a été évaluée à l'aide d'échelles validées (Brief Cope, Estime de soi, Général Health Qquestionnaire, etc.). Les principaux résultats. L'âge moyen est de 20 ans. Globalement, les Ro se sentent en moins bonne santé que les Fr et les Po alors qu'ils jouissent de la meilleure estime de soi. Ils sont les plus nombreux à consulter leur médecin et à vouloir rencontrer un psychiatre. Les Fr et les Po sont les plus nombreux à avoir mal au dos, mal à la tête, à se dire fatigués et à déclarer consommer des tranquillisants. Les Po consomment davantage de stimulants et de somnifères. Les Fr sont les plus nombreux à boire de l'alcool et à prendre des amphétamines et de l'ecstasy. Depuis la rentrée universitaire, les Po sont les plus nombreux à avoir modifié leur prise de drogues, et comme les Ro, ils ont augmenté leur consommation de tabac. Pour faire face à leurs problèmes, les Fr dédramatisent les situations grâce à l'humour et aux distractions, les Po recherchent un soutien social et affectif, les Ro libèrent leurs sentiments par la parole et positivent le sens qu’ils donnent aux événements. Durant les derniers mois, les Ro sont les plus nombreux à avoir entamé une action contre le stress. Discussion. L'entrée à l'universitaire exerce une influence sur l'équilibre psychique des étudiants. Les comportements à l’égard de leur qualité de vie et de leur santé méritent d’être observés, leur compréhension est une nécessité éthique: - D'abord, parce qu'il est vraisemblablement peu efficace d’agir sur ces comportements sans agir sur leurs causes. On sait aujourd’hui que des comportements considérés comme nocifs (alcool, tabac, drogues) sont produits en réponse à des carences ou à des agressions de l’environnement pour faire face à la souffrance psychique, à l’isolement, au manque de perspectives. Ce que l'on nomme "problèmes" sont plutôt « des comportements de survie ou des appels au secours » dans le contexte où ils s’expriment. - Ensuite parce qu'il paraît peu acceptable de considérer les étudiant-e-s comme responsables de ce qui leur est imposé : stress, solitude, manque de respect des droits de l’étudiant, … L'équité d'accès à la formation et à l’éducation nécessite de repenser la santé au sein des universités comme partie intégrante d’un dispositif d’accompagnement des etudiants-e-s dans leur réussite universitaire. Perspectives. Un « Baromètre européen de la qualité de vie des étudiant-e-s » permettrait d’analyser l’apparition et l’adoption des comportements bénéfiques ou délétères à l'égard de la santé et du bien-être. Ce type de recherche saisirait à la fois les représentations des jeunes et l’intrication intime, qui prédomine à l’adolescence, ente les problèmes à dominante physique et les problèmes à dominante affective ou relationnelle. Cette connaissance constituerait un support pour des programmes de prévention et de promotion de la santé qui mériterait d'être mené aussi bien du côté des étudiant-e-s que du côté des professionnels de la santé et des enseignants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 195 (7 UL)